WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Lot 71: Alexandre DUMAS 1802-1870 Lettre autographe signée à Alfred de Vigny

Alfred de Vigny Collection

by Artcurial

15 November 2016

Paris, France

Live Auction
Sold
  • Alexandre DUMAS 1802-1870 Lettre autographe signée à Alfred de Vigny
  • Alexandre DUMAS 1802-1870 Lettre autographe signée à Alfred de Vigny
Looking for the realised and estimated price?

Description: Alexandre DUMAS 1802-1870
Lettre autographe signée à Alfred de Vigny

[Paris, 26 juin 1831]. 2 p. in-4
(22,5 x 17 cm) et suscription.

Longue lettre d'Alexandre Dumas relative à La Maréchale d'Ancre : "S'il n'avait fallu aller chercher une poste au bout de la rue de Seine, je vous aurais écrit hier, ne pouvant vous embrasser. La loge de Georges m'est interdite et je présume que c'est là que vous étiez. Votre œuvre est belle, mon cher Alfred. 1617 est tout vivant. C'est la cour joueuse et brave de Louis XIII, et tous ces seigneurs ont des paroles qui vont bien avec le velours et le satin de leurs habits. Votre 3e acte est un des plus beaux qu'il y ait au théâtre. Recommandez à Georges de faire plus haut à la fin son exhortation à la vengeance, le public a deviné d'instinct une fort belle scène mais n'a rien entendu. Deux monologues me paraissent trop longs - ou tranchons me paraissent inutiles. Le premier au 4e acte après la scène ravissante où Concini pendant que sa fortune s'écroule chante auprès de la femme de Borgia. […] Le second monologue est au 5e acte, le public est pressé d'arriver à la belle scène du duel, et maintenant qu'il a vu cette scène il sera plus pressé encore ; tout retard l'irrite et ici le monologue le fatigue, il est trop long parce qu'il est trop long". La première représentation intégrale de La Maréchale d'Ancre fut donnée à l'Odéon le 25 juin 1831, avec Mademoiselle George dans le rôle-titre.
Manque angulaire sans atteinte au texte. Pliures et petites déchirures marginales atteignant légèrement le texte. Trous d'épingles.

Provenance :
Archives Sangnier (cachet)

Bibliographie :
Alfred de Vigny, Correspondance, 31-42.




Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)