WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options

Lot 134: Alfred de VIGNY 1797-1863 Réunion de trois lettres autographes à Lydia de Vigny dont deux signées

Alfred de Vigny Collection

by Artcurial

15 November 2016

Paris, France

Live Auction
Sold
Looking for the realised and estimated price?

Description: Alfred de VIGNY 1797-1863
Réunion de trois lettres autographes à Lydia de Vigny dont deux signées
[Compiègne], 20, 21 et [24] octobre 1856. Ens. 9 p. in-8 (20,5 x 13,4 cm), enveloppe.

Réunion de trois belles lettres d'Alfred de Vigny à son épouse durant le séjour du poète au palais impérial de Compiègne, invité à l'une des célèbres "séries" organisées par Napoléon III et Eugénie : "J'arrive en très bonne santé à Compiègne et sans le moindre accident, mon bon ange. N'ayez aucune inquiétude et donnez tous vos soins à votre santé dont la conservation est tout le soin et le bonheur de ma vie comme tu le sais bien. " (20 octobre) ; "J'avais dans la berline de 1ère classe où j'étais, le baron de Hubner, ambassadeur d'Autriche et sa fille, le nonce du Pape et le duc de Beaufremont. […] Le dîner et la soirée ont été très brillans et j'y ai trouvé la plupart de mes plus anciennes connaissances. L'Empereur est pour moi d'une incomparable bonté. […] Nous venons de la chasse de l'Empereur aujourd'hui. Il a forcé un cerf. Les voitures de la Cour étaient nombreuses et conduites par ces attelages de deux postillons et quatre chevaux que vous aimez à voir. […] Cette chasse rapide en une heure, ces uniformes du temps de Louis XV par leur forme, ce mouvement des habitans du voisinage accourus sur le passage de l'Empereur, je vous les raconterai, ma Lydia chérie, mais je n'en ai joui que bien imparfaitement et en silence. Une fois que j'aurai reçu une première lettre de ta vraie main, mon enfant, je serai en paix et j'aurai l'esprit libre. " (21 octobre) ; "Oui, mon bon ange, c'est ton cœur qui te fait mal, c'est lui qu'il faut que tout le monde soigne avec une perpétuelle bonté, je voudrais faire entrer toute la France et l'Angleterre dans une sorte de conjuration de bonté, de soins, de bonne grâce et d'amabilité pour te plaire […]. Les jeunes maréchaux Canrobert et Bosquet et le maréchal Magnan, le nonce du Pape, homme d'esprit de grande distinction en toute sorte, le ministre d'État et Mr de Valeski sont presque toujours avec moi et l'Empereur bon et grand dans les sentimens qu'il veut bien me montrer en chaque occasion. Or tous les jours il en fait naître. " (24 octobre).
Provenance :
Archives Sangnier (cachets)




Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
 
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)
Lot title
$0 (starting bid)