WELCOME TO INVALUABLE
Be the first to know about
the latest online auctions.
Please enter a valid email address (name@host.com)
Sign Up »
PS: We value your privacy
Thank you!
 
 
Want to learn more
about online auctions?
Take a Quick Tour »
 
Invaluable cannot guarantee the accuracy of translations through Google Translate and disclaims any responsibility for inaccurate translations.
Show translation options
Auction Description for Artcurial: Alfred de Vigny Collection

Alfred de Vigny Collection (146 Lots)

by Artcurial


146 lots with images

15 November 2016

Live Auction

Paris, France

Sort by:  
Lots with images first
Per page:  
Marie-Jeanne-Amélie de VIGNY 1757-1837 Portrait d'Alfred de Vigny enfant au bain Pastel

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Marie-Jeanne-Amélie de VIGNY 1757-1837 Portrait d'Alfred de Vigny enfant au bain Pastel Annoté par Alfred de Vigny 'peint au pastel par madame / Léon de Vigny. mère d'Alfred / de Vigny' sur le montage au verso Une ancienne étiquette portant le numéro '167' au verso 31 x 33,50 cm Exposition(s) : Troisième centenaire de l'Académie française, Paris, Bibliothèque nationale, juin 1935, p. 223, n° 1154 (étiquette au verso). Alfred de Vigny : 1797-1863, Paris, Bibliothèque nationale, 1963, p. 82, n° 351. Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 21, n° 5. Bibliographie : Maurice Allem, Alfred de Vigny, 1912, (repr. ) M. de Bordes de Fortage, "Alfred de Vigny à Bordeaux", dans Actes de l'Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux, 1912, p. 30, dans la note de bas de page et "Les portraits d'Alfred de Vigny. Essai iconographique", Ibid. , p. 48, n° 1. Bertrand de La Salle, Alfred de Vigny, 1963, p. 22. Alfred de Vigny, Correspondance, vol. I, (repr. pl. I) Nicole Casanova, Vigny : sous le masque de fer, 1994, (repr. ) Jean-Pierre Lassalle, Alfred de Vigny, 2010, p. 31 h: 31 w: 33,50 cm

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
École française vers 1805  Portrait d''Alfred de Vigny enfant avec un livre d''images Miniature de forme ronde

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: École française vers 1805 Portrait d''Alfred de Vigny enfant avec un livre d''images Miniature de forme ronde Diamètre : 6,80 cm Dans un cadre rectangulaire en placage d''ébène et métal doré Cette charmante miniature, et la suivante, qui ont parfois été attribuées à Marie-Jeanne-Amélie de Vigny, furent sans doute envoyées par la mère de l''écrivain à sa tante, Sophie de Baraudin, retirée dans son manoir du Maine-Giraud en Charente. Vigny décrira en effet ainsi sa première visite des lieux en 1823 : "En même temps, elle me conduisit par la main dans chacune des grandes chambres du vieux manoir et me montra mes portraits suspendus à toutes les cheminées, à l''embrasure de toutes les fenêtres. J''étais peint à tous les âges et tantôt au pastel, tantôt à l''huile, tantôt en miniature, d''époque en époque et presque d''année en année, depuis l''âge de cinq ans jusqu''à vingt. "C''est ta mère qui m''a toujours envoyé des images de toi, me dit-elle, à mesure que tu grandissais […]"". Exposition(s) : Alfred de Vigny : 1797-1863, Paris, Bibliothèque nationale, 1963, p. 82, n° 352. Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 21-22, n° 7. Bibliographie : Alfred de Vigny, Mémoires inédits. Fragments et projets, éd. Jean Sangnier, 1958, p. 13. Bertrand de La Salle, Alfred de Vigny, 1963, p. 22 Alfred de Vigny, Correspondance, vol. I, (repr. pl. II) Nicole Casanova, Vigny : sous le masque de fer, 1994 Jean-Pierre Lassalle, Alfred de Vigny, 2010, p. 31

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Ecole française vers 1805  Portrait d''Alfred de Vigny enfant avec un cage à oiseau Miniature de forme ronde

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Ecole française vers 1805 Portrait d''Alfred de Vigny enfant avec un cage à oiseau Miniature de forme ronde Une ancienne étiquette portant le numéro ''167'' au verso Diamètre : 6,50 cm Exposition(s) : Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 21-22, n° 6. Bibliographie : Maurice Allem, Alfred de Vigny, 1912, (repr. ). M. de Bordes de Fortage, "Alfred de Vigny à Bordeaux", dans Actes de l''Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux, 1912, p. 30, dans la note de bas de page et "Les portraits d''Alfred de Vigny. Essai iconographique", Ibid. , p. 48, n° 2. Bertrand de La Salle, Alfred de Vigny, 1963, p. 22. Alfred de Vigny, Correspondance, vol. I, (repr. pl. II) Nicole Casanova, Vigny : sous le masque de fer, 1994. Jean-Pierre Lassalle, Alfred de Vigny, Paris, 2010, p. 31.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
École française de la fin du XVIIIe siècle  Vue du forum romain prise à l'angle du portique du temple d'Antonin et Faustine Gouache..

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: École française de la fin du XVIIIe siècle Vue du forum romain prise à l'angle du portique du temple d'Antonin et Faustine Gouache de forme ronde Diamètre : 7,50 cm

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Sophie de BARAUDIN 1755 - 1827

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Sophie de BARAUDIN 1755 - 1827 "La Chute d'eau", d'après Frederick de Moucheron et "Les nymphes au bain", d'après Cornelis van Poelenburg Lavis gris sur trait de crayon Le premier daté et signé des initiales '1808 S. B. ' en bas à droite, légendé 'f. Moucheron' et 'la chute d'eau' en bas à gauche et au centre et le second légendé 'Les nimphes au bain' dans le bas 17,5 x 22,5 cm et 15,5 x 20 cm (Taches) On y joint, de la même main, un dessin reproduisant un Autoportrait d'Annibal Carrache, crayon noir, estompe et trait d'encadrement et annotations à la plume et encre brune (29,5 x 22 cm) Ensemble de trois dessins Deux sans cadre Sophie de Baraudin, tante d'Alfred de Vigny, a ici reproduit les gravures illustrées dans le troisième tome de la Galerie du Palais Royal publiée à Paris en 1808 et décrivant les tableaux de la collection du duc d'Orléans Philippe II. L'Autoportrait d'Annibal Carrache figure quant à lui dans le tome I, publié en 1786. Exposition(s) : Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 22-23, n° 8 (pour "La Chute d'eau")

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Alfred de VIGNY 1797 - 1863 Le Sommeil de l'enfant Jésus, d'après Raphaël Crayon noir, estompe

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Alfred de VIGNY 1797 - 1863 Le Sommeil de l'enfant Jésus, d'après Raphaël Crayon noir, estompe Signé 'Alfred de Vigny' en bas à gauche et daté et légendé 'Ce jeudi 28 juin 1809 / Le Sommeil de Jésus d'après Raphaël' en bas à droite Une ancienne étiquette portant le numéro '167' au verso 33 x 27,50 cm (Taches) Exposition(s) : Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 44-45, n° 26. Bibliographie : Nicole Casanova, Vigny : sous le masque de fer, 1994 h: 33 w: 27,50 cm

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Archives des familles Baraudin, Vigny et alliées

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Archives des familles Baraudin, Vigny et alliées [XVIe-XIXe siècles]. Ens. près de 500 p. in-12, in-8, in-4, in-folio et in-plano (dimensions diverses), sur papier et parchemin. Important ensemble de documents, en grande majorité manuscrits, relatifs aux ancêtres paternels et maternels d''Alfred de Vigny et à plusieurs familles alliées à ceux-ci (Nogerée, Clérambault, Bougainville, Marcadé, etc. ). Ces archives concernent plus particulièrement la famille Baraudin, celle de la mère du poète, d''origine piémontaise, anoblie par le duc de Savoie en 1512 et confirmée dans sa noblesse par François Ier en 1543. Plusieurs membres de ce lignage ou leurs alliés ayant servi dans la Marine, de nombreux documents ont trait à l''histoire maritime française. Ces archives sont aussi étroitement liées à l''histoire du Maine-Giraud, le domaine charentais acquis par le grand-père maternel de Vigny. On trouve notamment dans cet ensemble : l''acte d''anoblissement d''Emmanuel de Baraudini par Charles III, duc de Savoie (25 février 1512 - parchemin joliment calligraphié portant une représentation peinte des armoiries octroyées au nouvel anobli) ; l''acte de confirmation de noblesse du même par François Ier (10 juin 1543) ; des actes notariés, contrats de mariage et inventaires divers ; des lettres familiales ou d''affaires ; des brevets et des ordres de missions en faveur de Didier-François-Honorat de Baraudin, grand-père du poète, qui acheva sa carrière comme chef d''escadre ; plusieurs journaux de bord tenus par celui-ci (juin-juillet 1764, janvier-juin 1767, décembre 1776-novembre 1777, juin-août 1779), des relations de batailles navales et des états de service ; l''acte d''achat du Maine-Giraud en 1768, un aveu et dénombrement des terres, des registres de comptes, un catalogue de la bibliothèque (1785, 4 p. ) ou encore un plan aquarellé des jardins de la propriété (fin du XVIIIe siècle) ; les preuves réunies par Sophie de Baraudin, tante de Vigny, pour être admise parmi les chanoinesses de l''Ordre de Malte et des documents liés au Maine-Giraud lorsqu''elle en fut propriétaire ; un manuscrit de souvenirs militaires de Gaston de Nogerée (Saintes, 17 février 1840), etc. Quelques chemises avec des annotations d''Alfred de Vigny dont on connaît l''intérêt pour l''histoire de ses ancêtres et la noblesse de ses origines. Dans ses Mémoires inédits, le poète fait d''ailleurs plusieurs fois référence à ces papiers de famille, notamment lorsqu''il rapporte les propos de sa tante Sophie sur l''origine de leur ancêtre Emmanuel de Baraudini : "Quelle était cette naissance si haute ? Je n''en ai jamais rien su. Il était de tradition dans notre famille que le premier Baraudini venu en France et dont le nom francisé devint naturellement de Baraudin, était fils d''un prince de la Maison de Savoie, Carignan, et d''une femme italienne à qui il était fort légitimement marié, mais dont le mariage n''étant pas approuvé par le souverain chef de la famille fut regardé comme nul. C''est ce qui se nomme, autant qu''il me semble, mariage morganatique. Toujours est-il qu''il était fort réel et catholique et que les Baraudini faisaient grande figure à la cour de François Ier". Quant aux liens étroits entre les Baraudin et la Royale, ils font la fierté de la même "chanoinesse" qui proclame à son jeune neveu, états de service à l''appui : "Mon père fut aussi marin que son père. Ta famille maternelle, mon ami, est une famille de tritons dont les hommes ont beaucoup plus vécu sur l''eau que sur terre". Quelques manques, déchirures, pliures et taches, certains atteignant le texte. Provenance : Archives Sangnier (cachet) Bibliographie : Alfred de Vigny, Mémoires inédits. Fragments et projets, éd. Jean Sangnier, 1958, p. 23-24.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Alfred de VIGNY 1797 - 1863 Une Sibylle, d'après Le Dominiquin Plume et encre brune, lavis brun et rehauts de gouache blanche

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Alfred de VIGNY 1797 - 1863 Une Sibylle, d'après Le Dominiquin Plume et encre brune, lavis brun et rehauts de gouache blanche Titré 'sibylle du Dominicain' en bas à gauche et signé 'desné par Alfred de Vigny' en bas à droite à la plume 19 x 15 cm (Oxydation à la gouache) Alfred de Vigny s'est ici inspiré de la gravure reproduisant un tableau du Dominiquin aujourd'hui conservé à Londres, à la Wallace Collection. Exposition(s) : Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 46, n° 28. h: 19 w: 15 cm

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Attribué à Henri de FAVANNE 1668 - 1752 Portrait de Jean-François Regnard

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Attribué à Henri de FAVANNE 1668 - 1752 Portrait de Jean-François Regnard Huile sur toile 115 x 89,5 cm Jean-François Regnard (1655-1709), aujourd''hui méconnu, fut l''un des plus fameux poète et dramaturge français du XVIIe siècle. Très admiré aux XVIIIe et XIXe siècles, Voltaire dira à son sujet "Celui qui ne se plaît pas avec Regnard, n''est pas digne d''admirer Molière. ". Par sa grand-mère paternelle, Charlotte de Marcadé, Alfred de Vigny était l''arrière petit-neveu de l''écrivain. Provenance : Ornait le salon de l''appartement parisien d''Alfred de Vigny rue des Écuries d''Artois ; Mentionné dans son inventaire après décès comme Nicolas de Largillierre. Exposition(s) : Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 18-19, n° 2 (comme Nicolas de Largillierre) Bibliographie : Anatole France, Alfred de Vigny, 1868, p. 139. Joseph Guyot, Le poète J. Fr. Regnard et son chasteau de Grillon : étude topographique, littéraire et morale, 1907, p. 203. Alfred de Vigny, Mémoires inédits. Fragments et projets, éd. Jean Sangnier, 1958, p. 217. Joseph Sungolowsky, Alfred de Vigny et le dix-huitième siècle, 1968, p. 25. Claude Detschy-Pirard, "Alfred de Vigny, arrière-petit neveu de Jean-François Regnard", dans Association des amis d''Alfred de Vigny - Bulletin, n° 15, 1985-1986, p. 47-49. Madeleine Ambrière, Nathalie Basset, Loïc Chotard et Jean Sangnier, Alfred de Vigny et les siens : documents inédits, 1989, p. 368. Lise Sabourin, Alfred de Vigny et l''Académie française, 1998, p. 885. h: 115 w: 89,50 cm Provenance : Ornait le salon de l''appartement parisien d''Alfred de Vigny rue des Ecuries d''Artois ; Mentionné dans son inventaire après décès comme Nicolas de Largillierre Expositions : ''Alfred de Vigny et les arts'', Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 18-19, n° 2 (comme Nicolas de Largillierre) Bibliographie : Anatole France, ''Alfred de Vigny'', Paris, 1868, p. 139 Joseph Guyot, ''Le poète J. Fr. Regnard et son chasteau de Grillon : étude topographique, littéraire et morale'', 1907, p. 203 J. Sangnier, ''Mémoires inédits'', 1958, p. 217 Joseph Sungolowsky, ''Alfred de Vigny et le dix-huitième siècle'', Paris, 1968, p. 25 N. Basset, Loïc Chotard et J. Sangnier, ''Alfred de Vigny et les siens. Documents inédits'', 1989, p. 368 Lise Sabourin, ''Alfred de Vigny et l''Académie française'', Paris, 1998, p. 885 voir: Claude DETSCHY-PIRARD, « Alfred de Vigny, arrière-petit neveu de Jean-François Regnard», Bulletin de l''Association des Amis d''Alfred de Vigny, 1985-1986, n°15, p. 47-49.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Alfred de VIGNY 1797 - 1863

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Alfred de VIGNY 1797 - 1863 "Maria" Plume et encre brune, lavis brun Signé, dédicacé et daté 'Alfred de Vigny pro carissimo patre pinxit 19 decembre anno 1810' dans le bas 30,2 x 25,3 cm La dédicace inscrite par Vigny en bas de son dessin indique que le jeune dessinateur de 13 ans esquissa cette jeune fille pensive pour l'offrir à son père. Exposition(s) : Troisième centenaire de l'Académie française, Paris, Bibliothèque nationale, juin 1935, p 224, n° 1159 (étiquette au verso). Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 45, n° 27. Bibliographie : Nicole Casanova, Vigny : sous le masque de fer, 1994 h: 30,20 w: 25,30 cm

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Pendule colonne d'époque Restauration

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Pendule colonne d'époque Restauration En cristal taillé et bronze doré, le fût cylindrique, le cadran en bronze ciselé à décor de tournesols, en partie émaillé (sauts d'émail), posant sur une base carrée Surmontée d'un buste d'Homère en bronze ciselé et doré (rapporté) Haut. 39 cm. Larg. 18,5 cm. Buste 14 cm Provenance : Mentionné dans l'inventaire après décès d'Alfred de Vigny. Exposition(s) : Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 24, n° 9. Bibliographie : Madeleine Ambrière, Nathalie Basset, Loïc Chotard et Jean Sangnier, Alfred de Vigny et les siens : documents inédits, 1989, p. 368.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Jean-Bertrand ANDRIEU 1761 - 1822 Profils de Napoléon et de Marie-Louise Médaille en bronze à patine brune

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Jean-Bertrand ANDRIEU 1761 - 1822 Profils de Napoléon et de Marie-Louise Médaille en bronze à patine brune Médaille en bronze à patine brune Signé "ANDRIEU FECIT. " dans le bas Diamètre : 16,70 cm

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Marie-Jeanne-Amélie de VIGNY 1757-1837 Manuscrit autographe sur la musique

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Marie-Jeanne-Amélie de VIGNY 1757-1837 Manuscrit autographe sur la musique [Fin du XVIIIe-début du XIXe siècles]. In-8 (18 x 11,6 cm), parchemin de réemploi recouvert de papier brun (reliure de l''époque). Manuscrit de 90 pages intitulé : "Explication de certaines expressions qu''on trouve employés dans la musique", avec quelques portées, rédigé par Marie-Jeanne-Amélie de Vigny comme l''indique en tête une note autographe signée d''Alfred de Vigny : "Livre écrit de la main de mon admirable mère". On sait le rôle majeur que la mère d''Alfred de Vigny joua dans l''éducation de son fils qu''elle élève pour ainsi dire seule. "C''est une femme instruite, cultivée, qui a beaucoup lu, et qui a des dons artistiques indéniables, puisqu''elle dessine et peint. […] Mme de Vigny également musicienne joue du piano-forte et fait donner des leçons de flûte à son fils, par Louis Drouet. […] Mme de Vigny a même écrit un Traité d''Harmonie, resté manuscrit, et destiné à son fils qui a une belle voix, et chante juste" (Jean-Pierre Lassalle, Alfred de Vigny, 2010, p. 31). Le dernier feuillet a été arraché anciennement. Reliure légèrement déboîtée. Quelques mouillures sur les plats.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Marie-Jeanne-Amélie de VIGNY 1757-1837

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Marie-Jeanne-Amélie de VIGNY 1757-1837 "Livre de mathématiques". Manuscrit autographe [Fin du XVIIIe-début du XIXe siècles]. In-8 (19 x 14,5 cm), basane fauve, dos lisse (reliure de l'époque). Manuscrit de 42 pages, comprenant une suite de problèmes mathématiques du premier degré à une, deux et trois inconnu avec le détail des équations nécessaires à leur résolution. "Un lion de bronze placé sur un bassin peut jetter de l'eau par la gueule, par les deux yeux et par le nez. S'il jette de l'eau par l'œil droit, il emplira le bassin en deux jours ; s'il la jette par l'œil gauche, il l'emplira en 3 jours ; s'il la jette par le nez, il l'emplira en 4 j. ; enfin s'il la jette par la gueule, il l'emplira en 6 h. On demande en combien de temps le bassin sera rempli s'il jette l'eau en même temps par la gueule, l'œil, etc. […]". Les 5 dernières pages comprennent quant à elles des "principes de construction pour toutes les langues appliqués à la langue italienne". Ce manuscrit fut rédigé par la mère d'Alfred de Vigny comme l'indique deux notes autographes signées du poète : "Livre de mathématiques fait par ma mère, écrit de sa main" (sur le premier plat de la reliure) ; "Études et travaux de ma mère, madame Léon de Vigny, conservées comme marques intéressantes pour moi de sa belle intelligence. 20 janvier 1863". Ce document est un précieux témoignage de l'éducation très complète que Marie-Jeanne-Amélie de Vigny, "imprégnée des philosophes du XVIIIe siècle" (André Jarry) dispensa à son fils. Le carnet est resté aux trois quarts vierge. Reliure un peu frottée avec quelques épidermures et manques de peau.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Marie-Jeanne-Amélie de VIGNY 1757-1837

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Marie-Jeanne-Amélie de VIGNY 1757-1837 "Conseils à mon fils […]". Manuscrit autographe [1815]. In-12 (14,7 x 9,8 cm), demi-maroquin à long grain vert, dos lisse, contre-gardes de papier vert clair à un soufflet, gaine à crayon (Henry). Précieux manuscrit de 50 pages rédigé par Marie-Jeanne-Amélie de Vigny sur un carnet de notes. Il est intitulé : "Conseils à mon fils commencés le jour de son second départ pour Versailles le 23 février 1815". Alfred de Vigny est alors un jeune lieutenant de cavalerie servant dans les gendarmes de la Garde qui tiennent garnison alternativement à Versailles et à Paris. C'est dans l'uniforme rouge de ce corps prestigieux que l'a représenté François-Joseph Kinson dans le célèbre portrait conservé aujourd'hui au musée Carnavalet et que cite vraisemblablement madame de Vigny au début de son texte. Celle-ci, voyant son fils prendre son envol, se décide en effet à mettre par écrit ses conseils et rédige un long manuel de vie, d'une grande densité : "C'est devant ton joli portrait qui semble m'écouter avec attention et douleur, que je vais occuper le loisir que ton absence me laisse, à essayer de t'être utile pour tous les temps de ta vie. […] Notre but en te prodiguant nos soins, mon cher enfant, et en ne mettant point de bornes à nos sacrifices pécuniaires, fut toujours de faire de toi un honnête homme, un homme recommandable par ses vertus, ses talents en tout genre ; de te donner enfin les moyens d'arriver à la fortune par le mérite, seul moyen honnête de parvenir. […] "L'inconstance humaine me paraît donc entre mille autres une preuve claire et suffisante de l'immortalité de l'âme et que cette courte vie est un temps d'épreuves qui nous est donné pour mériter les récompenses destinées aux gens de bien. C'est l'opinion de tous les hommes depuis Adam jusqu'à nous. […] Je ne te dirai rien de cette espèce de femmes aussi justement méprisées par leur état que par leurs mœurs ; je veux parler des comédiennes ; elles sont aussi dangereuses que les filles publiques pour la santé et pus encore par leur cupidité sans bornes, j'espère bien que tu ne les verras qu'au bout de ta lunette de spectacle et que jamais tu ne leur parleras, ces espèces-là y compris les belles dames qui font trophée de leurs folies ne peuvent attacher le moins du monde un homme de goût, qui veut mettre de la délicatesse dans ses liaisons. […] N'écouter que la vanité, l'amour du plaisir qui entraîne celui de la dépense et le désir des richesses, voilà la source de toutes les sottises, de la basse envie et d'un malheur véritable ; toujours tu auras avec toi des amis plus riches, plus élevés en grade, et si tu n'as pas le bon esprit de voir ta position du côté agréable, tu seras mécontent de tout et feras le malheur de tes parents […] réprime donc tes plaintes sur ton avancement, ainsi que toute idée de luxe et toutes les petites dépenses journalières et d'imitation où le désœuvrement entraîne, occupe-toi de ton état, de bonnes lectures, vois la meilleure compagnie, tu ne dérangeras point tes affaires, et je te le répète tu auras de l'argent de reste au bout de l'année, et tout le bonheur qu'on peut espérer dans ce monde". Quelques corrections autographes et passages soulignés au crayon noir par Alfred de Vigny - il a notamment marqué d'une croix dans la marge le passage sur les comédiennes. Ce texte fut publié pour la première fois par Marc Sangnier dans Le Sillon (10 et 25 janvier 1925). Calendrier imprimé de l'année 1815 collé en tête. Le soufflet contient une "romance de Pétrarque" copiée par madame de Vigny (4 p. in-8). Reliure un peu défraîchie avec manque au dos. Coins émoussés. Bibliographie : Madeleine Ambrière, Nathalie Basset, Loïc Chotard et Jean Sangnier, Alfred de Vigny et les siens : documents inédits, 1989, p. 176-184.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Carrière militaire et distinctions d''Alfred de Vigny

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Carrière militaire et distinctions d''Alfred de Vigny 1825-1857 Ens. 28 p. in-8, in-4, in-folio et in-plano (dimensions diverses), manuscrites et imprimées. Ensemble de documents relatifs à la carrière militaire d''Alfred de Vigny et aux distinctions qui lui furent octroyées. Cet ensemble comprend notamment : état de service en tant que capitaine au 55e régiment d''infanterie de ligne (Orthez, 29 janvier 1825) ; brevet de lieutenant de cavalerie (Paris, 6 juillet 1814, signé par le duc de Feltre) ; autorisation de voyager à Paris (Saint-Pol, 28 mars 1815) ; passeport permettant de circuler librement d''Amiens à Amboise (Amiens, 13 avril 1815 - ce document, délivré par le maire d''Amiens et signé par Alfred de Vigny, porte les marques des vicissitudes politiques de l''époque puisque le mot "Roi", préimprimé, a été remplacé à la plume par le mot "Empereur" et que les armes de France ont été barrées) ; état de service en tant que gendarme de la Garde (Paris, 9 novembre 1815, 2 exemplaires dont un complété postérieurement - il est indiqué que Vigny "a escorté le Roi jusqu''à la frontière le 20 mars 1815") ; certificat signé par le comte de Durfort, capitaine-lieutenant de la compagnie des gendarmes de la garde du Roi (Paris, 31 décembre 1815) ; certificat de domicile signé par le maire du 1er arrondissement de Paris (Paris, 16 février 1816) ; brevet de lieutenant dans la légion du département de Seine-et-Oise (Paris, 27 février 1816, signé par le duc de Feltre) ; brevet de sous-lieutenant au 5e régiment d''infanterie de la Garde (Paris, 31 mars 1816, signé par le duc de Feltre) ; attestation de paiement "de la solde et accessoires" par le 74e régiment d''infanterie de ligne (Alençon, 20 juillet 1816) ; brevet de lieutenant au 5e régiment d''infanterie de la Garde royale (Paris, 19 juillet 1822, signé par le duc de Bellune) ; état de service en tant que capitaine au 55e régiment d''infanterie de ligne (Dax, 3 juillet 1827) ; certificat d''admission au traitement de réforme (Paris, 10 septembre 1827) ; brouillon d''une lettre d''Alfred de Vigny au sergent-major de la Garde nationale pour refuser de reprendre les fonctions de chef de bataillon ([18 juin 1832] - le brouillon est accompagné de deux certificats médicaux) ; deux lettres annonçant à Vigny qu''il est nommé chevalier de la Légion d''honneur et une lettre le félicitant (Paris, 1er, 2 et [début] mai 1833 - ces lettres sont respectivement d''Auguste Cavé, Edmond Blanc et un employé à la chancellerie de la Légion d''honneur) ; nomination d''officier de la Légion d''honneur (Paris, 9 juillet 1856) ; deux lettres de Grande Chancellerie réclamant à Vigny un extrait d''acte de naissance (Paris, 10 février et 26 juin 1857) ; brevet d''officier de la Légion d''honneur (Paris, 18 juillet 1857). Quelques déchirures, pliures et taches, certaines atteignant le texte. Provenance : Archives Sangnier (cachet) Bibliographie : Madeleine Ambrière, Nathalie Basset, Loïc Chotard et Jean Sangnier, Alfred de Vigny et les siens : documents inédits, 1989, p. 175-208. Alfred de Vigny, Correspondance, 32-36 (M), 33-52, 53, 54.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Marie-Jeanne-Amélie de VIGNY et Alfred de VIGNY 1757-1837 & 1797-1863 Cahier de cours de dessins

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Marie-Jeanne-Amélie de VIGNY et Alfred de VIGNY 1757-1837 & 1797-1863 Cahier de cours de dessins Comprenant 27 pages ornées d'études de figures et de paysages, la plupart à la mine de plomb, parfois rehaussées à l'encre brune Plusieurs annotations Dimensions de l'album : 21,5 x 17,5 cm Exposition(s) : Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 43-44, n° 25.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Alfred de VIGNY 1797-1863 Correspondance reçue, brouillons et minutes autographes de lettres

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Alfred de VIGNY 1797-1863 Correspondance reçue, brouillons et minutes autographes de lettres 1821-1863. Ens. plusieurs milliers de p. in-12, in-8, et in-4 (dimensions diverses). Très important ensemble réunissant plus de 1 000 lettres écrites à Alfred de Vigny par divers correspondants de 1821 à 1863, et plus de 200 brouillons et minutes autographes de lettres écrites par le poète à divers correspondants de 1832 à 1863. Cet ensemble unique offre un éclairage irremplaçable sur plus de quarante années de vie, à la fois publique et privée, d''une des grandes figures de la littérature française du XIXe siècle et de la société parisienne sous la monarchie de Juillet et le Second Empire. C''est sans doute la diversité des correspondants qui surprend avant tout face à cette masse de lettres, puisque Vigny, contrairement à beaucoup d''autres, conserva semble-t-il avec un soin égal aussi bien les lettres provenant de membres de sa famille et de parents éloignés, de grands noms de l''aristocratie française et étrangère, de personnalités publiques, d''hommes de lettres et d''artistes en vue ou de futures célébrités, etc., que celles des très nombreux solliciteurs, parfois bien modestes, qui s''adressaient à lui pour obtenir une recommandation administrative, un parrainage littéraire ou tout simplement quelque subside… Parmi les multiples correspondants réguliers ou épisodiques d''Alfred de Vigny, outre ceux dont les lettres ont été mises à part dans la suite de ce catalogue, on peut citer : Adam-Salomon (1818-1881), Louis Aimé-Martin (1781-1847), Émile Augier (1820-1889), Sarah Austin (1793-1867), Félix Avril (1810-1874), Pierre-Marie-François Baour-Lormian (1770-1854), la comtesse Baraguey d''Hilliers (1771-1831), Auguste Barbier (1805-1882), Roger de Beauvoir (1809-1866), Thalès Bernard (1821-1873), la princesse de Béthune (1781-1860), les docteurs Esprit et Émile Blanche (1796-1852, 1820-1893), Rose Blaze de Bury (1813-1894), Bocage (1799-1862), Hyacinthe de Bougainville (1781-1846), Évariste Boulay-Paty (1804-1864), Auguste Boulland (1799-?), Alexandre Brierre de Boismont (1797-1881), Charles Brifaut (1781-1857), Philippe Buchez (1796-1865), Philippe Busoni (1804-1883), Julie Candeille (1767-1834), la princesse de Canino (1778-1855), Champfleury (1821-1889), Philarète Chasles (1798-1873), Jehan de Clérembault (1810-1860), Jean Costa (1813-1889), Victor Cousin (1792-1867), la princesse de Craon (1806-1885), Fredrik Cygnaeus (1807-1881), Casimir Delavigne (1793-1843), Édouard Delprat (1802-1877), Adolphe Dittmer (1795-1846), Camille Doucet (1812-1895), Pauline Duchambge (1776-1858), Adolphe Dumas (1806-1861), Antoine Fontaney (1801-1837), la vicomtesse de Fontanges (1767-1847), Gavarni (1804-1866), Jean Gigoux (1806-1894), Charles Gosselin (1795-1859), Théodore Gudin (1802-1880), Alexandre Guiraud (1788-1847), Abraham Hayward (1801-1884), Charles Hugot (1815-1880), Jules Janin (1804-1874), Tony Johannot (1803-1852), Alphonse Karr (1808-1890), Jean-Hector de La Croix (1775-1854), Charles de La Croix (1808-1865), Théodore de Lagrenée (1800-1862), lord Lansdowne (1780-1863), Victor de Laprade (1812-1883), Charles Lassailly (1806-1843), Léonide Lassailly (1815-1899), Henri de Latouche (1785-1851), la duchesse de La Trémoille (1810-1887), Henri Lehmann (1814-1882), Émile Littré (1801-1881), William-Charles Macready (1793-1873), la duchesse de Maillé (1787-1851), Pierre-Alexandre de Malézieu (1795-1852), Xavier Marmier (1809-1892), Jean-Baptiste de Martres (1763-1826), Camilla Maunoir (1810-1889), Andrea-Luigi Mazzini (1814-1849 ?), Marie Mennessier-Nodier (1811-1893), le prince Élim Mestschersky (1808-1844), Alexandre de Meyendorff (1796-1865), Alfred Michiels (1813-1892), Frédéric Mistral (1830-1914), le comte Molé (1781-1855), la marquise de Montcalm (1777-1832), Hégésippe Moreau (1810-1838), Gustave Naquet (1809-1889), la comtesse de Narbonne (1792-1832), Désiré Nisard (1806-1888), Charles Nodier (1780-1844), Gaston de Nogerée (1785-1843), Jean Pardeilhan-Mézin (1797-1838), le général Partouneaux (1770-1835), Michel Pichat, dit Pichald (1786-1828), Pitre-Chevalier (1812-1863), Sylvanie Plessy (1819-1897), Amédée Pommier (1804-1877), Jean-Baptiste de Pongerville (1782-1870), Gaspard de Pons (1798-1861), Jean-François Pouillon-Desgranges (1765-1848), Jean Poujoulat (1808-1880), Henry Reeve (1813-1895), Charles de Rémusat (1797-1875), Jules de Rességuier (1788-1862), Joseph Rocher (1794-1864), la comtesse André Rostopchine (1811-1858), August Rothe (1795-1879), Ernestine de Rousseau (1810-?), Alexis de Saint-Priest (1805-1851), Saint-René Taillandier (1817-1879), le comte de Salvandy (1795-1856), Victor Séjour (1817-1874), Adolphe Silvestre (1792-1867), Marie de Solms (1831-1902), Alexandre Soumet (1786-1845), madame de Souza (1761-1836), Gaspare Spontini (1779-1851), Eugène Sue (1804-1857), Amable Tastu (1795-1885), Alexis de Tocqueville (1805-1859), la duchesse de Vicence (1785-1876), Horace de Viel-Castel (1802-1864), Léontine Volnys (1810-1876), Léon de Wailly (1804-1863), Anna Witherington (morte en 1873), Charles Mayne Young (1777-1856), Jules Ziegler (1804-1856), etc. On joint à cette correspondance les documents qui complétaient souvent les lettres (manuscrits, pièces administratives, etc.), de nombreuses notes autographes de Vigny accompagnant les lettres ou ses propres brouillons et minutes, ainsi que plusieurs documents en marge de cette correspondance, notamment : un laissez-passer autographe de Félicité de La Mennais (1782-1854) en faveur du poète et un reçu signé par Eugène-François Vidocq (1775-1857) portant une annotation autographe de Vigny : " signature curieuse de Vidocq que je mis à la piste d''un vol fait à ma mère ". Provenance : Archives Sangnier (cachet) Bibliographie : Alfred de Vigny, Correspondance, t. I-VI (références multiples).

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Attribué à Amélie de Vigny 1757 - 1837 Personnages au pied d'un château dans un paysage et Paysage de montagnes

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Attribué à Amélie de Vigny 1757 - 1837 Personnages au pied d'un château dans un paysage et Paysage de montagnes Deux dessins au lavis brun sur trait de crayon 24 x 32 cm et 18,20 x 26 cm (Petites déchirures) Sans cadres

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Attribué à Marie-Jeanne-Amélie de VIGNY 1757-1837 Vue du pont de Saintes Lavis gris sur trait de crayon

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Attribué à Marie-Jeanne-Amélie de VIGNY 1757-1837 Vue du pont de Saintes Lavis gris sur trait de crayon Lavis gris sur trait de crayon Légendé 'LE pont de saintes et l'arc de triomphe bâti par les romains' dans le bas (Petites déchirure et rousseurs) 23,50 x 37,20 cm On y joint la vue animée d'un village dans un paysage montagneux à l'aquarelle sur trait de crayon (24 x 32 cm, griffures) Sans cadres h: 23,50 w: 37,20 cm

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Marie-Jeanne-Amélie de VIGNY 1757 - 1837 Carnet de croquis illustrant des vues de Clisson

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Marie-Jeanne-Amélie de VIGNY 1757 - 1837 Carnet de croquis illustrant des vues de Clisson Comprenant 16 pages à la mine de plomb, la plupart légendées et localisées à la plume et encre brune dans le bas et 7 dessins au lavis et à l'aquarelle, dont une étude de bruyère localisée, datée et signée 'Bligny ce 24 nov. 1819 / Elodie de montesquiou' en bas à gauche Dimensions de l'album : 14 x 21 cm Exposition(s) : Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 20-21, n° 4. Expositions : 'Alfred de Vigny et les arts', Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 20-21, n° 4

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Victor HUGO 1802-1885 Lettre autographe signée à Alfred de Vigny

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Victor HUGO 1802-1885 Lettre autographe signée à Alfred de Vigny [Paris], 31 octobre [1820]. 3 p. in-8 (18,2 x 11,9 cm) et suscription. Première lettre connue de Victor Hugo à Alfred de Vigny. Les deux jeunes hommes - âgés respectivement de dix-huit et vingt-trois ans - s''étaient rencontrés peu auparavant par l''entremise d''Émile et Antoni Deschamps. Cette longue lettre, empreinte d''une déférence sans doute un peu feinte, révèle les premiers feux d''une vive amitié : "Je vous dois, Monsieur Alfred, une lettre, une visite et un exemplaire de ma litanie sur notre petit duc. Ce papier acquitte la première de ces dettes, je pense que vous me tenez volontiers quitte de la seconde et je paye la 3e (et au-delà) en vous adressant deux exemplaires de mon ode, l''un desquels est destiné à Madame votre mère ; je vous prie de lui en faire hommage en mon nom. […] Abel m''a parlé ce soir d''une de vos composition que j''ignorais : le Cauchemar Royal : recevez-en mes sincères compliments et venez quam potius charmer nos vieux pénates des beaux vers que cette idée originale a dû vous inspirer. J''espère que vous nous ferez le plaisir de dîner un jour avec nous, dussiez-vous être inspiré aussi (mais d''une autre manière) par notre festin et devoir, comme Boileau, une satire amusante à un insipide dîner. Vous me demanderez peut-être à ce propos ce que je fais, et je vous répondrai que je fais tous mes efforts pour m''empêcher de faire une satire. Adieu, mon ami. Je vous nomme ainsi en terminant et j''espère que désormais ce sera la seule dénomination reçue entre nous". Petit manque angulaire dû au décachetage. Quelques brunissures. Provenance : Archives Sangnier (cachet) Bibliographie : Alfred de Vigny, Correspondance, 20-3 (repr. ).

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Ecole française du XIXe siècle  Portrait en buste du maréchal Marmont, duc de Raguse, portant la croix de l'ordre du Saint Esprit Mi..

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Ecole française du XIXe siècle Portrait en buste du maréchal Marmont, duc de Raguse, portant la croix de l'ordre du Saint Esprit Miniature de forme ovale Annoté 'portrait / du / Maréchal Marmont. / duc de Raguse / donné par lui à Madame / Virginie Ancelot' (les deux dernières lignes biffées) au verso 4 x 3,50 cm Le duc de Raguse fit la connaissance de Virginie Ancelot par l'intermédiaire de la comtesse de Boigne et devint l'un de ses fervents protecteur et un visiteur assidu de son salon qui était l'un des plus en vue de la Restauration. Le maréchal se fit accompagner par Jacques Ancelot lors de son ambassade extraordinaire à Saint Pétersbourg à l'occasion du couronnement du tsar Nicolas en 1827. La rumeur du temps prêta à Virginie Ancelot une liaison avec le duc. h: 4 w: 3,50 cm

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Marc-Antoine BILCOQ 1755 - 1838 L'heureuse famille Huile sur toile (Toile d'origine)

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Marc-Antoine BILCOQ 1755 - 1838 L'heureuse famille Huile sur toile (Toile d'origine) Signée 'Bilcoq' en bas à droite 60 x 73 cm h: 60 w: 73 cm

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Victor HUGO 1802-1885 Lettre autographe signée à Alfred de Vigny

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Victor HUGO 1802-1885 Lettre autographe signée à Alfred de Vigny [Dreux, 20 juillet 1821]. 3 p. in-8 (19 x 15 cm) et suscription. Longue lettre dans laquelle Victor Hugo raconte de manière très romancée à son ami Vigny, alors en garnison à Rouen, un voyage à Dreux chez ses futurs beaux-parents, qu'il ne nomme pas : "Vous ne vous doutez guère, mon bon Alfred, d'où cette lettre est écrite. Je suis à Dreux, c'est-à-dire assez près de vous, sans pouvoir toutefois être avec vous. Or, voici comment il se fait que ma machine fatiguée et épuisée soit maintenant dans ce vieux pays des Druides. Un de mes amis qui va partir pour la Corse et habite momentanément une villa entre Dreux et Nonancourt, m'a demandé quelques jours de mon temps, que je n'ai point refusés, vu l'imminence de son départ. Me voilà donc ici depuis hier, visitant Dreux et me disposant à prendre la route de Nonancourt. […] J'espère que vous n'aurez pas oublié des beaux vers que vous m'avez promis. Cher Alfred, vous êtes heureux et poète, moi, je végète. Il n'y a ici d'autres ruines que celles du château de Dreux ; je les ai visitées hier soir et ce matin, je les visiterai encore, ainsi que le cimetière. Ces ruines m'ont plu. Figurez-vous sur une colline haute et escarpée de vieilles tours de cailloux noyés dans la chaux, décrénelées, inégales et liées entr'elles par des pans de gros murs où le tems a fait encore plus de brèches que les assauts. […] Il n'y a aucun monument druidique ; Dreux a donné son nom aux Druides, et ils ne lui ont point laissé de destiges. J'en suis fâché pour eux, pour la ville et pour moi". Manque dû au décachetage atteignant sept lignes ; la partie manquante est restée accrochée au cachet et lisible. Pliures et déchirures marginales atteignant les bouts des lignes et déchirure transversale, le tout sans manque. Quelques brunissures. Provenance : Archives Sangnier (cachet) Bibliographie : Alfred de Vigny, Correspondance, 21-11.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Jacques, Émile et Antoni DESCHAMPS 1741-1826, 1791-1871 & 1800-1869 Réunion de trente-deux lettres autographes signées à Alfred de V...

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Jacques, Émile et Antoni DESCHAMPS 1741-1826, 1791-1871 & 1800-1869 Réunion de trente-deux lettres autographes signées à Alfred de Vigny [Paris, Rome, Versailles, etc. ], 10 juillet 1821-10 septembre 1860. Ens. 62 p. in-12, in-8 et in-folio, (dimensions diverses) et suscriptions. Correspondance des Deschamps à Alfred de Vigny (une lettre de Jacques, 23 d'Émile et 8 d'Antoni dont une comprenant le manuscrit du poème intitulé "À Diego de Léon"). Receveur général de la province du Berry avant la Révolution, Jacques Deschamps de Saint-Amand avait transmis à ses deux fils, Émile et Antoni, sa passion pour les lettres et, plus particulièrement, l'art dramatique. L'aîné, qui fonda en 1823, avec Victor Hugo, La Muse française, fut l'un des premiers et principaux moteurs du mouvement romantique. Le cadet, poète tourmenté, fit de nombreux séjours dans la fameuse clinique du docteur Blanche pour soigner son mal-être. Tous deux furent très proches d'Alfred de Vigny comme le montre notamment la correspondance qu'ils échangèrent pendant une quarantaine d'années. "Non, cher Alfred, personne ne vous oublie, mais tout le monde est fort paresseux. Guiraud vous écrit et vous envoie ses chants. Soumet brode son discours et son habit ; d'Houdetot est plus romantique et plus votre ami que jamais ; Victor fait des odes et des enfans sans se reposer ; tous nos autres nous sont absens ; et moi qui parle j'ai été absent aussi. " (Émile, 30 octobre 1824) ; "Enfin, mon cher Alfred, la Maréchale nous est arrivée avant-hier soir […]. Quel bel ouvrage, cher ami. Quel premier acte où tout est exposé avec une sagacité puissante ! Quelle délicieuse manière de faire regarder et parler la maréchale et Borgia ! Comme tout cela est senti !" (Émile, 6 août 1831 ; Émile Deschamps séjournait alors chez le baron de Croze, près de Brioude, et celui-ci a abondamment complété la lettre de son invité) ; "Je venais vous faire mon compliment sincère et vous dire combien votre belle pièce de vers sur la Maison du berger est grande et touchante. Les chemins de fer y sont admirablement peints, la Rêverie et la Poésie, les Avocat et la Chambre sont très bien et justement dits. C'est votre plus belle poésie philosophique" (Antoni, [vers le 20 juillet 1844]) ; "Vous savez que Mlle d'Angeville aime les ascensions - elle a déjà affronté le sommet du Mont Blanc, et elle veut s'élever encore… elle arrive jusqu'à vous, avec cette feuille sur laquelle elle vous demande quelques vieux vers toujours jeunes signés de vous. " (Émile, 10 septembre 1860). [On joint :] Un manuscrit autographe d'Émile Deschamps ("avant-propos pour l'article Retour à Paris", vers le 24 décembre 1831), un poème autographe signé d'Antoni Deschamps ("Souvenir de la Garde royale", s. d. ) et un autre du même signé d'Antoni Deschamps ("À Mr Alfred de Vigny", 1er février 1846). Ens, 4 p. in-4. Quelques manques, déchirures et pliures marginaux, certains atteignant le texte. Quelques brunissures. Provenance : Archives Sangnier (cachets) Bibliographie : Alfred de Vigny, Correspondance, 21-9 ; 24-29 ; 25-14 ; 27-13 ; 28-35 ; 29-82 ; 31-33, 58, 59, 88, 91, 94 ; 32-1, 20 ; 34-21 ; 36-13 ; 37-20, 39, 62, 68, 75 ; 40-24, 44, 49, 59, 80 ; 41-98, 198 ; 42-11, 157 ; 43-13 ; 44-94 ; 45-112 ; 46-46.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Alfred de VIGNY 1797-1863 Poèmes et esquisses poétiques autographes

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Alfred de VIGNY 1797-1863 Poèmes et esquisses poétiques autographes [Vers 1821-1832]. Ens. 20 p. in-8, in-4 et in-folio (dimensions diverses). Ensemble de poèmes et esquisses poétiques autographes corrigés, comprenant notamment : "Sand" (20 mai et [juillet 1823], 5 p. ; ces vers sont relatifs à l''étudiant Karl Sand, assassin du poète Kotzebue) ; "Lord Byron" ([mai-juin 1824], 1 p. ; Vigny a noté en tête : "Oraison funèbre") ; "Mélancolie des Anciens" (15 octobre 1826, 1 p. et demie) ; "Si vous lisez la Bible […]" ([vers 1826 ?], 1 p. ) ; "Rêverie" ([vers le 18 juillet 1829], 1 p. ; ces vers sont dédiés à la duchesse de Maillé) ; "Le Livre de Dieu" ([avant 1830], 1 p. ), esquisses de "Paris" ([vers 1831, 7 p. ]) ; "Noël - Élévation - Symbole […]" ([Noël 1832], 1 demi-page ; l''autre moitié de la page porte une esquisse de Quitte pour la peur), etc. Manuscrits en partie inédits. "Que faites-vous, châtelaine, / Tout le jour dans ce manoir ? / Avez-vous près de la plaine / Un bois solitaire et noir / Où, cherchant la douce haleine / Du crépuscule et du soir, / De vos pensers l''âme pleine, / Vous aimiez à vous asseoir ?" (extrait de "Rêverie). Quelques déchirures et pliures marginales. Provenance : Archives Sangnier (cachets) Bibliographie : Alfred de Vigny, Œuvres complètes, I, éd. François Germain et André Jarry, Bibliothèque de la Pléiade, 1986, p. 202, 209-210, 270-271, 312-314, 316, 319-321.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Alfred de VIGNY 1797-1863 Fragment autographe de la traduction de

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Alfred de VIGNY 1797-1863 Fragment autographe de la traduction de "Roméo et Juliette". Esquisses dramatiques autographes [Vers 1821-1854]. Ens. 29 p. in-8, in-4 et in-folio (dimensions diverses). Fragment autographe de la traduction de Roméo et Juliette (1 p. in-4). Il correspond au début de première scène de l'acte V, au moment de l'entrée de Balthazar. Cette traduction fut écrite par Alfred de Vigny entre la fin de l'année 1827 et le début de l'année 1828, en collaboration avec Émile Deschamps. La pièce fut reçue à la Comédie Française le 15 avril 1828 mais ne fut jamais montée. Émile Deschamps remania cette œuvre et la publia en 1844 sans l'accord de Vigny qui entreprit lui-même de reprendre sa traduction en 1856 sans que ce projet aboutisse. Ce fragment, une ébauche très raturée, semble bien dater de la version de 1828 et non de la version retravaillée en 1856. Il était inconnu au moment de la publication du premier tome des Œuvres complètes dans la Bibliothèque de la Pléiade (1986). Louis Ratisbonne avait hérité d'une partie du manuscrit de la traduction qui a été publiée au début du XXe siècle et a disparu depuis. Ensemble d'esquisses dramatiques autographes corrigées, comprenant notamment : "Roland" ([vers 1821-1823], 1 p. , déroulé de la pièce ; le feuillet, occupé au verso par une esquisse poétique de 5 vers intitulée "Voyage", est accompagné de notes de Vigny pour cette troisième tragédie de jeunesse) ; "L'Esclave" ([vers 1830], 1 p. , intrigue et dialogues) ; "Minna" (septembre 1834, 3 p. , dialogues) ; "Burns" ([octobre 1838-15 novembre 1843], 10 p. , intrigue, déroulé de la pièce, notes ; la copie d'une lettre de Robert Burns annotée par Vigny est jointe au dossier) ; "Sujets esquissés […]" ([vers 1840-1850], 2 p. , intrigues et dialogues) ; "Le seigneur est un pédant abstrait […]" ([vers 1840-1850], 1 demi-page, projet de comédie en vers ; le pédant mis en scène serait le comte Molé) ; "Le Roi Jean" ([vers 1840-1850], 1 demi-page, "vues générales") ; "La Cheminée" ([vers 1840-1850], v1 demi-page, "scène de comédie") ; "La Main de l'Infante" ([vers 1841], 1 demi-page, dialogues) ; "Regnard" ([1843], 1 p. , intrigue et dialogues ; Vigny était apparenté à l'écrivain Jean-François Regnard et conservait son portrait dans son appartement) ; "Cassandre" ([vers 1843-1849 ?], 1 p. , intrigue, dialogues ; au verso se trouve un projet poétique "Les Saturnales" daté de juillet 1849) ; "Les Arbres" ([vers 1848-1850], 1 p. et demie, intrigue et dialogues) ; "Les Hospitaliers" (18 septembre 1854, 1 p. , intrigue), etc. Manuscrits en partie inédits. Manques, déchirures et pliures marginaux, certains atteignant le texte. Provenance : Archives Sangnier (cachets) Bibliographie : Loïc Chotard, "Une page retrouvée de la traduction de Roméo et Juliette par Vigny", dans Association des amis d'Alfred de Vigny - Bulletin, n° 19, 1990, p. 30-36. Alfred de Vigny, Œuvres complètes, I, éd. François Germain et André Jarry, Bibliothèque de la Pléiade, 1986, p. 871, 875-876, 878-880, 884-886, 890-893.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Victor HUGO 1802-1885 Lettre autographe signée à Alfred de Vigny

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Victor HUGO 1802-1885 Lettre autographe signée à Alfred de Vigny Gentilly, 30 juin [1822]. 2 p. in-8 (18,3 x 12 cm) et suscription, cachet de cire noire. Lettre amicale de Victor Hugo à Alfred de Vigny qui achevait un séjour au château de Bellefontaine, près de Senlis, chez son ami d''enfance Pierre-Alexandre de Malézieu : "J''ignore, cher Alfred, si vous serez encore à Belle-Fontaine quand cette lettre y arrivera ; mais j''aime mieux que vous n''y soyez pas : ce sera preuve que vous serez à Paris et si je puis préférer quelque chose à vos charmantes lettres, c''est votre présence. Votre lettre ! elle est arrivée ici comme un bonheur dans un bonheur, elle m''a ravi : c''était une apparition de poésie et d''amitié. Je l''ai relue bien des fois, mais j''ai pensé à vous plus souvent encore. C''est beaucoup dire. Les journaux ne m''annoncent pas, parce que je suis notre principe de ne point solliciter les journalistes. D''où vient donc cette triste nécessité de tout solliciter dans la vie ? Est-ce que nous avons sollicité la vie ? Me dire : soyez heureux, après que je viens de lire une de vos lettres, c''est, mon ami, chose inutile. Ici d''ailleurs mes jours passent comme de beaux songes. Il semble au milieu de tant de douces émotions que je sente mieux le charme de votre Héléna, et de vos autres poèmes, fratres Helenæ, lucida sidera". Manque dû au décachetage, sans atteinte au texte. Quelques brunissures. Provenance : Archives Sangnier (cachet) Bibliographie : Alfred de Vigny, Correspondance, 22-6.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Philippe de COMMYNES 1447-1511

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Philippe de COMMYNES 1447-1511 "Cronique & histoire" Paris, Pierre Thierry, 1556. Petit in-12 (12,5 x 8,4 cm), veau brun décoré à froid, dos à nerfs décoré à froid, roulette intérieure à froid (reliure du milieu du XIXe siècle). Édition compacte des Mémoires de Philippe de Commynes, la source essentielle de Quentin Durward publié en 1823 par Walter Scott, roman historique qu'Alfred de Vigny apprécia modérément tout comme son ami Victor Hugo. On trouve sur un feuillet blanc préliminaire une note autographe d'Alfred de Vigny : Nicolas Pinelli, prêtre florentin, vivait dans le 17me siècle ; il traduisit du grec l'ouvrage du rhéteur Denis Longin sur l'Éloquence. Il était docteur en droit et professeur à l'acadmie des nobles vénitiens. Ce livre m'appartient et porte sa signature". Signature d'Alfred de Vigny au verso du même feuillet et quelques marques de lecture du poète. Quelques rousseurs et taches. Reliure frottée, dos partiellement arraché. [On joint :] CICÉRON. 106-43. Les Sentences illustres. Paris, Jean Hulpeau, 1578. Pet. in-12, vélin ivoire, dos lisse, pièces de maroquin olive, tranches rouges (reliure de la fin du XVIIIe siècle). Quelques manques et épidermures au titre et à plusieurs feuillets. Quelques manques aux pièces de maroquin. Provenance : - Commynes : Nicolas Pinelli (ex-libris manuscrit sur le titre) ; Alfred de Vigny (note et signature). - Cicéron : Alfred de Vigny (signature sur la garde) Bibliographie : Alfred de Vigny, Correspondance, 23-13

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Pierre de RONSARD 1524-1585

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Pierre de RONSARD 1524-1585 "Recueil des sonnets, odes, hymnes, élégies et autres pièces retranchées aux éditions précédentes des œuvres de P. de Ronsard". - "Discours des misères de ce temps" Paris, Barthélemy Macé, 1617. Ens. 2 vol. petit in-12 (14 x 8 cm), veau fauve, dos à nerfs ornés de motifs dorés, pièces rouges, tranches rouges (reliures du XVIIIe siècle). Réunion de deux des onze volumes de l'édition des Œuvres de Pierre de Ronsard partagée entre les libraires Nicolas Buon et Barthélemy Macé. Portrait du poète au dos du titre du Discours. Signature d'Alfred de Vigny sur un feuillet préliminaire du Recueil et quelques marques de lecture. Quelques rousseurs, taches et mouillures. Reliures un peu défraîchies. Provenance : Murat (ex-libris anciens occultés) ; Alfred de Vigny (signature)

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Victor HUGO 1802-1885 Lettre autographe signée à Alfred de Vigny

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Victor HUGO 1802-1885 Lettre autographe signée à Alfred de Vigny [Paris], 24 octobre [1823]. 2 p. in-8 (19,1 x 12,7 cm) et suscription, cachet armorié de cire noire, papier à en-tête du ministère de la Guerre. Lettre de Victor Hugo après la mort prématurée de son premier enfant, Léopold, le 9 octobre 1823 : "Je viens de recevoir votre mot, cher Alfred, je viens de le faire lire à ma femme, à cette pauvre petite mère qui a tant pleuré. Je vous remercie, mon ami, vous avez compris ma douleur comme j'ai compris vos souffrances. Les souvenirs que l'amitié nous envoie dans nos afflictions sont de véritables bienfaits ; ils rendent le malheur moins amer et l'amitié plus chère. Oui, Alfred, ce sont de cuisans chagrins que ces chagrins de père ; je ne vous dirai pas tout ce qu'il y a de caché dans les cruelles épreuves que Dieu nous fait subir, parce que mon Adèle lira peut-être cette lettre, et que cela la ferait encore pleurer. Malgré mes peines comme fils et comme frère, j'étais encore trop heureux, cher ami. Je devais m'attendre à quelque catastrophe. Je dois m'attendre encore à toutes les misères de la Vie ; tout cela sera peu de chose, pourvu que mon ange gardien me reste. Aucune adversité ne saurait compenser le bonheur que procure l'amour dans le mariage, cette pierre philosophale de Mde de Staël. […] Adieu, j'aime votre cœur comme j'aime vos vers". Manque dû au décachetage, sans atteinte au texte. Quelques déchirures marginales atteignant deux mots. Déchirure au pli central. Papier un peu bruni. Provenance : Archives Sangnier (cachet) Bibliographie : Alfred de Vigny, Correspondance, 23-30.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Marie-Jeanne-Amélie de VIGNY 1757-1837 Vue du lac de Thoune Lavis brun sur trait de crayon

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Marie-Jeanne-Amélie de VIGNY 1757-1837 Vue du lac de Thoune Lavis brun sur trait de crayon Signé et daté 'amélie 1823' sur le montage en bas à droite 19,50 x 28,50 cm (Griffures en bas à droite et en haut à gauche, insolé) Alors que le jeune Alfred de Vigny, âgé de 26 ans, était officier en garnison à Strasbourg, sa mère vint lui rendre visite et tous deux firent une excursion au lac de Thoune (ou Thun) au nord des Alpes suisses. C'est certainement à cette occasion qu'ils réalisèrent les deux dessins représentant ce poétique paysage. Exposition(s) : Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 47, n° 30. Bibliographie : Alfred de Vigny, Correspondance, vol. I, (repr. pl. III) Jean-Pierre Lassalle, Alfred de Vigny, 2010, p. 31 h: 19,50 w: 28,50 cm Expositions : 'Alfred de Vigny et les arts', Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 47, n° 30 Bibliographie : Jean-Pierre Lassalle, 'Alfred de Vigny', Paris, Fayard, 2010, p. XXX Commentaire : Alors que le jeune Alfred de Vigny, âgé de 26 ans, était officier en garnison à Strasbourg, sa mère vint lui rendre visite et tous deux firent une excursion au lac de Thoune (ou Thun) au nord des Alpes suisses. C'est certainement à cette occasion qu'ils réalisèrent les deux dessins représentant ce poétique paysage.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Alfred de VIGNY 1797 - 1863 Château vu du bord du lac de Thoune Plume et encre brune, lavis brun sur trait de crayon

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Alfred de VIGNY 1797 - 1863 Château vu du bord du lac de Thoune Plume et encre brune, lavis brun sur trait de crayon Signé 'alfred de Vigny' en bas à gauche et titré 'chateau vers le bord du lac de Thun' en bas à droite 18,5 x 25,5 cm Exposition(s) : Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 47, n° 31. Bibliographie : Alfred de Vigny, Correspondance, vol. I, (repr. pl. III) Jean-Pierre Lassalle, Alfred de Vigny, 2010, p. 31 h: 18,50 w: 25,50 cm

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
École française du XVIIIe siècle  Portrait de Louis de Baraudin Pastel sur papier marouflé sur toile

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: École française du XVIIIe siècle Portrait de Louis de Baraudin Pastel sur papier marouflé sur toile Annoté par Alfred de Vigny 'Portrait de Louis de Baraudin, capitaine de vaisseau sous Louis Quatorze, compagnon d'armes de Jean-Bart, Duguay-Trouin, à la Hogue et à tous les combats de mer depuis 1691 jusqu'à 1734, père de mon grand-père et mon aïeul / Alfred de Vigny / 8bre 1846. ' sur le châssis au verso 65 x 51 cm Provenance : Décrit par Alfred de Vigny dans ses 'Mémoires' comme présent en 1823 au Maine-Giraud, la propriété familiale en Charente. Exposition(s) : Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 18, n° 1. Bibliographie : Alfred de Vigny, Mémoires inédits. Fragments et projets, éd. Jean Sangnier, 1958, p. 23-24. h: 65 w: 51 cm Provenance : Décrit par Alfred de Vigny dans ses 'Mémoires' comme présent en 1823 au Maine-Giraud, la propriété familiale en Charente Expositions : 'Alfred de Vigny et les arts', Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 18, n° 1 Bibliographie : J. Sangnier, 'Mémoires inédits', 1958, p. 23-24

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Alfred de VIGNY 1797-1863 Lettre autographe signée à Lydia de Vigny

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Alfred de VIGNY 1797-1863 Lettre autographe signée à Lydia de Vigny [Pau, décembre 1824]. 8 p. in-12 (12,7 x 10 cm). La première lettre conservée d'Alfred de Vigny à sa jeune fiancée. Elle fut écrite alors que celui-ci tentait d'obtenir de sa mère un consentement à ce projet de mariage malgré les doutes qu'elle entretenait sur la dot et les "espérances" de sa future bru. La question de la fortune de Lydia Bunbury et de l'héritage de son père est d'ailleurs au cœur de cette lettre : "Ne nous affligeons plus, chère Lydia, je vais tenter un nouvel effort pour mon bonheur ; après tant d'obstacles surmontés, je ne serai pas arrêté au moment d'obtenir votre main, ce que je désire le plus au monde. Je vais écrire à ma mère mais comme elle n'a pas le même cœur que moi pour vous, je ne lui dirai pas la dureté avec laquelle Mr votre père a refusé un mot d'écrit qui attestât la part que vous auriez à son héritage. Vous avez vu aussi qu'elle ignore que vous n'avez aucun revenu actuel. Il faut éviter de le lui faire savoir et que j'obtienne son consentement qu'elle a fait légaliser par devant notaire comme elle me l'a dit. […] Vraiment lorsque je viens à penser que Mr Bunbury avec un trait de plume qui n'est rien pour moi et tout pour sa fille pourrait tout terminer, je ne puis m'empêcher de sentir que si j'étais père je n'agirais pas ainsi. Que d'inquiétudes encore, que de tourmens il va nous causer !". Cette lettre est conservée dans une double enveloppe. La première porte l'inscription "Dec 24" de la main de Lydia. La seconde porte deux annotations autographes de Vigny, dont celle-ci : "janvier 1863 - Douces reliques. Ma Lydia avait en secret conservé dans son nécessaire le plus cher pour elle de mes premiers billets en 1825 [sic] à Pau. Celui par lequel je la priais à l'aider à cacher à ma mère qu'elle était dépouillée de sa fortune par sa belle-mère et que je l'aimais pour elle-même et sans rien attendre de sa fortune arrachée par ruse". Provenance : Archives Sangnier (cachets) Bibliographie : Alfred de Vigny, Correspondance, 24-31.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Alfred de VIGNY 1797-1863 Réunion de vingt lettres autographes signées à Virginie Ancelot

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Alfred de VIGNY 1797-1863 Réunion de vingt lettres autographes signées à Virginie Ancelot Pau, Paris, le Maine-Giraud, 20 juin 1824-20 mars 1861. Ens. 77 p. in-12 et in-8 (dimensions diverses), suscriptions et 3 enveloppes. Correspondance d'Alfred de Vigny à Virginie Chardon (1792-1875) qui épousa en 1817 le dramaturge et futur académicien Jacques Ancelot. Si elle s'était fait d'abord connaître comme peintre - elle exposa régulièrement au Salon entre 1814 et 1819 - c'est surtout en tant que femme du monde qu'elle donna toute la mesure de sa personnalité hors-norme : "Dans son salon,, dont le recrutement en soixante ans allait évoluer avec un grand pragmatisme, Virginie Ancelot sut recevoir un monde nombreux, aussi influent que mêlé : elle associa toujours artistes, hommes politiques, français et exilés, hommes de lettres, journalistes et gens à la mode, n'hésitant pas à mêler les partis et les générations, conviant académiciens et débutants. Parmi de nombreux autres, Guizot, Tocqueville, Delacroix, Brifaut, Custine, Ballanche, Mérimée, Stendhal, Musset et surtout Vigny, qui fut un de ses grands fidèles, fréquentèrent sa maison" (Alfred de Vigny, Correspondance, V, p. 596). Femme de lettres, elle écrivit sous la monarchie de Juillet plusieurs pièces et romans à succès, et se fit mémorialiste pour immortaliser l'un des derniers salons littéraires parisiens, qu'elle avait aussi peint à diverses époques. Les lettres présentées ici sont parmi les très rares d'Alfred de Vigny à Virginie Ancelot à avoir été conservées ; la plupart évoquent la fille de Virginie Ancelot, Louise, dont on attribue la paternité à Alfred de Vigny mais sans preuve formelle, et les enfants de celle-ci et de l'avocat Charles Lachaud, Georges, le filleul du poète, et Thérèse. "Ne vous figurez pas, [Mada]me, que je sois dans un pays [chaud ?] parce qu'il y a le nom de Pau en [haut] de ma lettre. Je suis bien convaincu à présent que je m'étais trompé en croyant le pays au midi, il est fort au nord de Paris, car à mesure que j'approchais des Pyrénées, j'ai trouvé du froid, ici de la pluie et un peu plus loin de la neige ; si bien que je vous écris à l'heure qu'il est les pieds dans le feu. " (20 juin 1824 ; la lettre présente un important manque central touchant plusieurs lignes) ; "Il y a des salons qui nous enveloppent de tous les petits liens de Guliver [sic] sans qu'on s'en puisse détacher quelque secret reproche que l'on se fasse. Aujourd'hui dans le silence des bois et des prairies, du fond d'une grande tour où j'écris beaucoup, j'envoie tous les sentimens que vous connaissez si bien, à vous d'abord puis à la sœur Ange Louise qui est sans doute près de vous. " (12 décembre 1850) ; "Vous avez fait pénétrer dans ma demeure, soirée par soirée, une douce lecture qui a duré trop peu de temps mais qui a charmé des heures fort attristées et que je travaille sans cesse à rendre plus légères. Je vous remercie, mon amie, de m'y avoir aidé. Vous étiez médecin sans le savoir. - Le feuilleton tant combattu a un avantage sur le livre, c'est que personne ne peut courir au dénouement par curiosité, on ne voit chaque scène qu'à son tour, comme au théâtre" (2 janvier 1853, à propos de Renée de Varville, roman de Virginie Ancelot paru en feuilletons dans le Constitutionnel à la fin de l'année 1852). [On joint :] Virginie ANCELOT (1792-1875). Lettre autographe signée à Alfred de Vigny. [Paris, entre le 5 et le 9 avril 1846]. Une page in-12. "Il y a une personne, une dame de ma connaissance qui va faire un journal pour les jeunes personne. Elle voudrait y citer un fragment de vous et me charge de vous envoyer cette lettre pour vous en demander la permission. Soyez assez bon pour lui faire cette faveur". C'est la seule lettre de Virginie Ancelot à Alfred de Vigny conservée dans les archives du poète, les autres ayant été détruites. On joint en outre une lettre d'Anaïs Lebrun à Vigny, celle

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Attribué à Virginie ANCELOT 1792-1875

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Attribué à Virginie ANCELOT 1792-1875 "Cahier de nottes et d''extraits". Manuscrit [Début du XIXe siècle]. In-8 (18,8 x 11,8 cm) broché, liens de tabis bleu. Recueil de 32 pages de notes et observations diverses sur les beaux-arts et la littérature, traditionnellement attribué à Virginie Ancelot : antiquité de la ville de Marseille, Christine de Suède, Homère, Daniel Heinsius, Léger Duchesne, Apollodore d''Athènes, les mythologues, "notice sur le poème didactique", Annibal de Lortigue, François Sfondrate, l''hymne, l''épigramme, le poète Martial, la littérature antique, etc. Quelques pliures marginales, quelques rousseurs et traces de mouillures.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Victor HUGO 1802-1885 Lettre autographe signée à Alfred de Vigny

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Victor HUGO 1802-1885 Lettre autographe signée à Alfred de Vigny [Paris], 9 février [1825]. 2 p. et demie in-8 (20,5 x 12,7 cm) et suscription, cachet armorié de cire noire. Lettre de Victor Hugo félicitant Alfred de Vigny de son mariage avec Lydia Bunbury qu''il lui avait annoncé le jour même de la cérémonie civile à Pau, le 3 février 1825 : "Que vous avez raison, Alfred ! nos hommes supérieurs sont faibles, et c''est faiblesse que s''en affliger. Il est donné à bien peu d''êtres de réunir le caractère au génie ; et il faut être puissamment organisé pour tenir sans cesse ses actions au niveau de sa pensée. Vous êtes, vous, cher ami, du trop petit nombre de ces êtres hautement privilégiés, et l''homme en vous vaut le poète. C''est pour cela que je vous aime, que je vous admire doublement et que mon amitié pour vous est tout à la fois de l''estime et de la sympathie. Au moment où je commence cette lettre, je reçois la vôtre du 3 février. Soyez mille fois heureux, mon ami ! Soyez-le autant que moi, je ne saurais vous rien souhaiter de plus, du moins sur cette terre ! Vous voilà enfin dans ce port où le voyage de la vie n''est plus qu''une promenade paisible sans orages et sans écueils ! Celle qui vous fait ce bonheur est, dites-vous, douce et bonne comme ma fille d''Otaïti ; d''autres rapports me la disent jeune et belle comme votre fille de Jephté. Que faut-il de plus à la félicité d''une âme comme la vôtre ! Merci, et encore merci de votre bonheur, qui est une si grande partie du mien. Nous allons vous revoir ; et l''accord de nos caractères se complètera par la ressemblance de nos vies. Nos femmes s''aimeront comme nous nous aimons, et à nous quatre nous ne ferons qu''un". Manque dû au décachetage, sans atteinte au texte. Papier un peu bruni avec quelques taches. Provenance : Archives Sangnier (cachet) Bibliographie : Alfred de Vigny, Correspondance, 25-6.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Victor HUGO 1802-1885 Lettre autographe signée à Alfred de Vigny

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Victor HUGO 1802-1885 Lettre autographe signée à Alfred de Vigny Blois, 28 avril [1825]. 3 p. in-8 (21,2 x 13,2 cm) et suscription, cachet armorié de cire rouge. Lettre de Victor Hugo séjournant alors chez son père, à Blois : "Il ne faut pas, cher Alfred, que vous appreniez d'un autre que de moi les faveurs inattendues qui sont venues me chercher dans la retraite de mon père. Le Roi me donne la Croix et m'invite à son Sacre. Réjouissez-vous, vous qui m'aimez, de cette nouvelle : car je repasserai à Paris en allant à Reims, et je vous embrasserai. […] Je suis ici, en attendant mon nouveau départ, dans la plus délicieuse ville qu'on puisse voir. Les rues et les maisons sont noires et laides ; mais tout cela est jeté pour le plaisir des yeux sur les deux rives de cette belle Loire : d'un côté un amphithéâtre de jardins et de ruines ; de l'autre une plaine inondée de verdure, à chaque pas un souvenir ! La maison de mon père est en pierres de taille blanches avec des contre-vents verts comme ceux que rêvait J. J. Rousseau. Elle est entre deux jardins charmants, au pied d'un côteau, entre l'arbre de Gaston et le clocher de St Nicolas. L'un de ces clochers n'a point été achevé et tombe en ruine. Le tems le démolit avant que l'homme ne l'ait pu bâtir. […] Avez-vous terminé votre formidable enfer ? C'est une page de Dante, c'est un tableau de Michel-Ange, le triple-génie". Manque dû au décachetage atteignant un mot. Papier un peu bruni avec quelques taches. Provenance : Archives Sangnier (cachet) Bibliographie : Alfred de Vigny, Correspondance, 25-12.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Affaires familiales d'Alfred de Vigny

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Affaires familiales d'Alfred de Vigny [Vers 1816-1863]. Ens. plusieurs centaines de p. in-12, in-8, in-4, in-folio et in-plano (dimensions diverses), la plupart manuscrits. Important ensemble de documents relatifs au mariage d'Alfred de Vigny, à la succession de ses parents et à sa propre succession. Cet ensemble comprend notamment : brevet de pension sur la liste civile en faveur de la mère d'Alfred de Vigny (27 décembre 1824) ; deux consentements de Marie-Jeanne-Amélie de Vigny au mariage de son fils (27 décembre 1824, 11 janvier 1825) ; expédition du contrat de mariage d'Alfred et Lydia de Vigny signé le 3 février 1825 (10 novembre 1862) ; extrait du registre des actes d'état-civil de la mairie de Pau (4 février 1825) ; extrait du registre des mariages de l'église consistoriale d'Orthez (8 février 1825) ; certificat de mariage délivré par l'ambassade de Grande-Bretagne à Paris (2 mars 1825) ; extrait des registres des actes de mariage de la paroisse de la Madeleine à Paris (15 mars 1825) ; documents liés aux parents d'Alfred de Vigny, à la succession de son père, de sa tante Sophie de Baraudin et aux placements financiers de sa mère (vers 1816-1827) ; testament de Marie-Jeanne-Amélie de Vigny (4 octobre 1832) ; documents relatifs à l'interdiction pour démence de cette dernière (1833-1836) ; testament autographe signé d'Alfred de Vigny sous forme de lettre à son épouse Lydia (31 décembre 1833 - "Votre devoir ma chère et parfaite Lydia est de vous conserver pour protéger ma pauvre mère. […] Je désire, je veux, je vous demande de recevoir en pure propriété tout ce qui m'a appartenu sans exception. […] Cherchez-vous un abri sûr dans la meilleure partie de votre famille et gardez bien tendrement le souvenir de votre Alfred, de ton Alfred […]. ") ; copie photographique et expédition des testaments autographes d'Alfred de Vigny déposés chez maître Lamy, notaire (1861-1863) ; notes autographes d'Alfred de Vigny sur sa succession, les éditions posthumes de ses œuvres et l'organisation de ses funérailles (1862-1863). On joint deux prières conservées par Alfred de Vigny, l'une rédigée par son père le jour de la naissance du poète ("Prière pour le jour de la naissance d'Alfred"), l'autre, en anglais, copiée par Lydia le 18 novembre 1856. Quelques déchirures, pliures et taches, certaines atteignant le texte. Provenance : Archives Sangnier (cachets) Bibliographie : Madeleine Ambrière, Nathalie Basset, Loïc Chotard et Jean Sangnier, Alfred de Vigny et les siens : documents inédits, 1989, p. 209-225, 344-382.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Bracelet souple en or jaune, à décor de mailles ajourées.

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Bracelet souple en or jaune, à décor de mailles ajourées. Le motif central, pouvant servir de fermoir, est orné d''une miniature représentant un portrait peint d''Alfred de Vigny, disposé dans un cadre formant triptyque avec charnières, entouré des armes de France et d''Angleterre, et orné des perles probablement fines, de rubis, d''émeraudes, de turquoises et de pierres d''imitation. Or jaune 18k (750) Dans son écrin en forme en cuir Poids brut : 68. 20 gr Provenance : Offert par Alfred de Vigny à Lydia Bunbury (dédicace sur l''écrin) Exposition(s) : Alfred de Vigny : 1797-1863, Paris, Bibliothèque nationale, 1963, p. 8, n° 35. Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 36-37, n° 21.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: "Album amicorum" d''Alfred et Lydia de Vigny [Vers 1825-1859]. In-8 oblong (19,8 x 27,2 cm) de 58 f. de papier crème, brun, saumon, rose, bleu, gris-beige et bleu-vert veau brun, plats ornés de trois filets dorés en encadrement et d''une plaque à froid au centre, dos lisse orné de filets et fleurons dorés, contre-gardes et gardes de moire marron, roulette intérieure et tranches dorées (Hacqu[in Veuve] ?). Précieux album amicorum offert par Alfred de Vigny à son épouse Lydia vers 1825. Le couple le fit compléter pendant plus de trente ans par ses amis et connaissances, notamment "tous les noms de la première cohorte romantique", et constitua ainsi "l''un des plus prestigieux albums romantiques connus" (Loïc Chotard). Le contreplat supérieur est orné d''un superbe portrait d''Alfred de Vigny par André-Léon Larue, dit Mansion (1785-après 1834), une miniature de forme ovale, signée et datée "mansion 1825" à droite (8 x 6 cm, montée sous verre dans un cadre de métal doré). Les manuscrits et œuvres réunis à la suite sont répartis sur 58 feuillets numérotés par Vigny (à l''exception d''un seul, numéroté depuis "52 bis") et le recto de la garde inférieure (numéroté par le poète "58"). Plusieurs pages portent des annotations autographes, parfois signées, d''Alfred de Vigny. - f. 1rv : François-Auguste Parseval-Grandmaison (1759-1834), "Début d''un poème sur les arts" (24 vers autographes signés) ; - f. 2r : Alexandre Soumet (1786-1845), "L''arbre des Fées - fragment" (34 vers autographes signés) ; - f. 3r : Adam Oehlenschläger (1779-1850), "Skiónt er des hóie Norden, […]" (34 vers autographes signés, en danois, datés "Paris, den 27 November 1844" ; un double feuillet portant une traduction en français a été contrecollé sur la page opposée) ; - f. 4rv : Jules Le Fèvre-Deumier (1797-1857), "Les Souvenirs. Fragment de Don Juan" (30 vers autographes signés, datés "février 1826") ; - f. 5rv : Alexandre Guiraud (1788-1847), "Fragment d''un poème intitulé Le Roi", (30 vers autographes) ; - f. 5v : Antoni Deschamps (1800-1869), poème dédié "à M. Buchez". (8 vers autographes signés) ; - f. 6r : Delphine Gay de Girardin (1804-1855), "Chant d''Alfred" (16 vers autographes signés ; profil esquissé au crayon noir en haut à droite) ; - f. 7r : Abel-François Villemain (1791-1870), "Immortal Shakespeare arose again" (4 mots autographes signés) ; - f. 8r : Alexandre Dumas (1802-1870), "Christine" (26 vers autographes signés suivis de l''indication : "Christine, acte 1er, scène 2e") ; - f. 9r : Jean-Baptiste-Augustin Soulié (1780-1845), "La prière" (28 vers autographes signés) ; - f. 10r : Henry Reeve (1813-1895), "Canzonet" (24 vers autographes signés, en anglais, datés "Paris, March 10h 1836) ; - f. 10v : Auguste Brizeux (1803-1858), "D''une larme du Christ celle qui fut formée […]" (10 vers autographes signés sur une page contrecollée) ; - f. 11r : Philippe Busoni (1804-1883), "Ceux des hommes pour qui le roi des cieux prodigue […]" (15 vers autographes signés) ; - f. 11v : Henri de Latouche (1785-1851), "La mort, l''inexorable, elle est sourde à mes cris ! […]" (9 vers autographes signés, suivis de l''indication : "F[ra]g[men]t du Juif errant (traditions populaires)") ; - f. 12r : Franz Liszt (1811-1886), "Moïse - Fragment" (partition autographe signée de 5 doubles portées, datée "février" ; pour Loïc Chotard, "il ne s''agit apparemment pas d''une paraphrase du Moïse de Rossini mais peut-être d''une esquisse originale, thème et variations composés "après la lecture" du "Moïse" de Vigny") ; - f. 13r : Jean-François Costa (1813-1889), "Viens, je sais un pays lavé par les orages […]" (28 vers autographes signés) ; - f. 14r : Tryphina-Augusta Holmes (1811-1858), "An Invocation over a Sleeper" (52 vers autographes signés, en anglais, datés "1844") ; - f. 15r : Hans Christian Andersen (1805-1875), "Chantez le monde qui est autour de toi, & celui qui est dans ton âme" (2 vers autographe signés, en danois, avec leur traduction en français, datés "Paris, 26 April 1843) ; - f. 16rv-17r : Hector Berlioz (1803-1869), "Chant de bonheur. Fragment de - Le Retour à la vie (mélologue)" (partition autographe signée de 9 doubles portées avec paroles ; extrait de la quatrième séquence de Lélio, ou le Retour à la vie) ; - f. 18rv : Harriet Smithson Berlioz (1800-1854), "To be, or not to be, that is the question […]" (33 vers autographe signés, en anglais, datés "Paris, 23d Oct. 1833" ; extrait de Hamlet) ; - f 19r : Jules Ziegler (1804-1856), Michel-Ange et Raphaël (crayon noir, estompe et rehauts de lavis et de gouache blanche, signé "ziegler. " en bas à droite) ; - f. 19r : Auguste Barbier (1805-1882), "Que ton visage est triste ! et ton front amaigri ! […]" et "Salut ô Raphaël ! salut ô frais génie !" (2 sonnets autographes, signés) ; - f. 19v : Achille Baraguey d''Hilliers (1795-1878), "J''ai été fort heureux en revenant d''Italie de serre la main de Monsieur Alfred de Vigny" (2 lignes autographe signées, datées "Paris, le 19 août 59" ; longue annotation autographe signée de Vigny en dessous : "Ici écrivit ces deux lignes le maréchal de Baraguey d''Hilliers en revenant de Marignan et de Solferino, victoires qui lui sont dues, la première tout entière, la seconde pour la plus grande part. 19 août 1859") ; - f. 20r : Virginie Ancelot (1792-1875), "Fragment d''une épître inédite" (16 vers autographes signés, datés "19 avril 1826") ; - f. 20v : Adolphe Dittmer (1795-1846), "Pensée neuve" (4 vers autographe signés) ; - f. 21rv : Victor Hugo (1802-1885), "Un chant de fête de Néron" (84 vers autographes signés ; ce poème dédié à Alfred de Vigny fut repris dans le quatrième livre du recueil des Odes de Hugo) ; - f. 22r : Casimir Bonjour (1795-1856), "La Quêteuse" (9 vers autographes signés suivis de l''indication "(L''Argent, comédie inédite en 5 actes)") ; - f. 22v : Adelaide Ristori, marquise del Grillo (1822-1906), ""Ricorditi di me che son la Pia… (Dante) […]" (deux lignes autographes signées, en italien, datées "Paris, il 4 7bre 55") ; - f. 23r : Charles Nodier (1780-1844), "Les muses du Parnasse classique, […]" (4 lignes autographes signées, suivies de l''indication : "(Préface des Méditations de Lamartine)") ; - f. 24r : Guillaume Pauthier de Censay (1801-1873), ""De l''héroïque et jeune Grèce […]" (10 vers autographes signés, suivis de l''indication : "(Strophe d''une ode sur le rétablissement de l''ordre de Malthe)") ; - f. 25r : Louis-Aimé Martin, dit Louis Aimé-Martin (1782-1847), "Fragment de mon Odyssée, ouvrage inédit en prose et en vers" (35 vers autographes signés) ; - f. 26r : Léon de Wailly (1804-1863), "Être ou ne pas être, oui, voilà la question […]" (34 vers autographes signés, datés "7bre 1829" ; traduction d''un extrait du 3e acte de Hamlet) ; - f. 27r : Louis Boulanger (1806-1867), "Dolorida" (lavis brun sur trait de crayon, signé ''Louis Boulanger'' en bas à droite, titré "Dolorida" de la main de Vigny en bas à gauche) ; - f. 27v : Alphonse de Lamartine (1790-1869), "La nuit ; quand par hasard je m''éveille […]" (16 vers autographes signés, datés "février 1834") ; - f. 28r : Antoni Deschamps (1800-1869), "… Que du Palais Royal la jeunesse dorée […]" et "Vous, qui voulez laver avec du sang la fange […]" (6 et 12 vers autographes signés) ; - f. 28v-29r : Michel Pichat, dit Pichald (1786-1828), "Hymne aux muses" (22 vers autographes signés, avec l''indication : "(acte IV de la tragédie de Léonidas) ; - f. 30r : Gaspard de Pons (1798-1861), "Fragment d''une élégie" (14 vers autographes signés) ; - f. 31r : Antoni Deschamps (1800-1869), "La Résurrection (imité de Manzoni)" (30 vers autographes signés, datés "Paris, 23 mars 1826") ; - f. 32r : Gaspard de Pons (1798-1861) pour Pierre-Marie-François Baour-Lormian (1770-1854), "Quant au rêveur Alfred, que Dieu mi sur la terre […]" (8 vers signés "Baour-Lormian cru" ; une note autographe de Vigny attribue ces vers fantaisistes à Gaspard de Pons, dont on reconnaît l''écriture) ; - f. 33r : Émile Deschamps (1791-1871), "N''entends-je pas frémir la harpe des prophètes, […]" (24 vers autographes signés, datés "Paris, 16 janvier 1826") ; - f. 33v : Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869), "Au loisir" (48 vers autographes signés, datés "juin 1828") ; - f. 34r : Horace de Viel-Castel (1802-1864), Personnage en costume Renaissance à sa table de travail (lavis brun, aquarelle et rehauts de gouache blanche, signé des initiales ''H. de V. '' en bas à gauche et annoté "Dessiné par M. de Viel-Castel" par Vigny sous le dessin, 23,70 x 16,30 cm) ; - f. 35r : Horace de Viel-Castel (1802-1864), Deux élégantes en costume du XVIIe siècle dans un parc (aquarelle gouachée, signée et datée ''H. de Viel-Castel 1829'' en bas à gauche, 13,5 x 10,7 cm) ; - f. 36r : Alfred Johannot (1800-1837), "Élisabeth et Amy Robsart" (aquarelle gouachée sur trait de crayon, annotée ''Alfred Johannot'' à la mine de plomb en bas à gauche et ''Elisabeth et Amy Robsart / par Alfred johannot'' au verso par Vigny, 11,70 x 15,60 cm) ; - f. 38r : Charles Mayne Young (1777-1856), "How far that little candle throms its beams" (2 vers autographes signés, en anglais, datés "Sep. 11. 1825 Paris", sur une feuille contrecollée ; extrait du Marchand de Venise) ; - f. 39r : Ludvig August Rothe (1795-1879), "Merci : merci au poète, merci à l''homme, merci à son aimable et douce compagne" (2 pages autographes signées sur un double feuillet contrecollé, la première en danois, la seconde en français, daté du 30 août 1841) ; - f. 40r : R. Wallis, d''après J. Hardy, "The cascades of Gavarnie" (gravure en noir, 8,2 x 11,5 cm, éditée à Londres en 1825) ; - f. 41r : François-René de Chateaubriand (1768-1848), "Royalistes soyez unis, non comme autrefois pour vus défendre, mais pour triompher. […] (9 lignes autographes, sur une feuille contrecollée ; annotation autographe signée de Vigny : "Ce manuscrit de monsieur de Chateaubriand me fut donné en 1826") ; - f. 44r : Henri de Triqueti (1804-1874), William Penn, d''après Benjamin West (mine de plomb, légendé ''W. Pen d''après B. West / entièrement gris ou noisette / boutons d''étoffe'' dans le bas et annoté ''Dessiné par M. de Triqueti / 1835'' par Vigny, 20,50 x 12,20 cm) ; - f. 46r : Tony Johannot (1803-1852), Projet de costume, probablement Othello, pour Le More de Venise (aquarelle gouachée sur trait de crayon) ; - f. 50r : Nyon, d''après Ch. Rauch, Vue du château de Vigny (gravure en noir, 7 x 9,50 cm) ; - f. 51r : Ève Baraguey d''Hilliers (1771-1831), Pêcheur dans un paysage fluvial (plume et encre de Chine, de forme ovale, localisé, daté et signé "a Botzen 24 mars 1810 Eve B d''Hilliers" en bas à droite, 18 x 21 cm ; annotation autographe signée d''Alfred de Vigny de part et d''autre du dessin : ''Ce dessin est fait par Madame la Comtesse de Baraguey d''Hilliers, femme du général en chef de la cavalerie dans la première campagne d''Italie de Napoléon Ier, mère du maréchal, de Madame Foy, femme de l''orateur illustre, et de Madame de Damrémont. Madame de Baraguey d''Hilliers donna ce dessin à Mad[am]e de Vigny en 1828. '') ; - f. 54r : École romantique, "Don Quichotte de la Danse, vu à l''œil nud" (plume et encre noire et brune sur trait de crayon, daté ''le 6 février 1844'', titré ''Don Quichotte de la Danse, vue à l''œil nud'' et légendé ''Et la terre n''était faite que pour y poser un orteil et se relancer dans l''espace'') ; - f. 54v : Auguste Brizeux (1803-1858), "La Noce de la baronne" (dialogue de 30 vers autographes signés) ; - f. 55r : Eugène Delacroix (1798-1863), Hamlet (?) (mine de plomb, annoté ''Eug. de la Croix / auteur de Justinien, Sardanapale, etc. '' par Vigny en bas à droite) ; - f. 56r : Alfred de Musset (1810-1857), "Toujours un amoureux s''en va tête baissée ; […]" (13 vers autographes signés, datés "juillet 1829" ; il s''agit d''un fragment de "Mardoche") ; - f. 56v-57r : Ulric Guttinguer (1787-1866), "Le Voyage - Romance" (48 vers autographes signés, datés "Décembre 1829") ; - f. 57v : Antoine Fontaney (1801/1803-1837), "Le Château de Beauté. Ballade" (103 vers autographes signés, datés "30 juillet 1829") ; - recto de la garde inférieure (f. 58r) : Charles Hugot (1815-après 1880), "Course de la frégate La Sérieuse" (plume et encre brune sur trait de crayon, titré "Course de la frégate la Sérieuse" et annoté "Mr Hugot - 68 fg St Martin" par Vigny (?) en bas à droite de la page). Quelques brunissures. Les feuillets, rectos et versos non signalés sont restés vierges, à l''exception des feuillets 37r, 42r, 43r et 53r qui présentent des traces d''ancien contrecollage. Restauration à plusieurs feuillets. Les jonctions entre les gardes et les feuillets opposés ont été renforcées. Coins, coupes, mors et coiffes restaurés. Exposition(s) : "La Jeunesse des romantiques", Paris, Maison de Victor Hugo, 18 mai - 30 juin 1927 Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 55-65 et 74, n° 38-51 et 57 (repr. ). Bibliographie : Alfred de Vigny, Correspondance, vol. I, (repr. couverture [miniature], pl. IV [f. 27r], pl. V [f. 55r] et pl. VII [f. 46r]) Provenance : Album vierge offert par Alfred de Vigny à son épouse Expositions : ''Alfred de Vigny et les arts'', Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 58-65, n° 38 à 51 et p. 74, n° 57 Bibliographie : ''Alfred de Vigny et les arts'', Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 55-65

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Jean GIGOUX 1806 - 1894 Portrait de Pierre Corneille Aquarelle gouachée

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Jean GIGOUX 1806 - 1894 Portrait de Pierre Corneille Aquarelle gouachée Aquarelle gouachée Signée 'Gigoux' en bas à droite 12,80 x 8,50 cm Provenance : Provient probablement de l'album amicorum d'Alfred et Lydia de Vigny (cat. 41). Exposition(s) : Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 92, n° 79. h: 12,80 w: 8,50 cm

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
École française vers 1825  Portrait de Lydia de Vigny en buste Crayon et aquarelle sur papier, de forme ovale

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: École française vers 1825 Portrait de Lydia de Vigny en buste Crayon et aquarelle sur papier, de forme ovale 11 x 9 cm Cette miniature anonyme semble être l'unique portrait représentant la comtesse Alfred de Vigny, née Lydia Bunbury. Il a sans doute été réalisé au moment de leur mariage, en 1825. Exposition(s) : Alfred de Vigny : 1797-1863, Paris, Bibliothèque nationale, 1963, p. 6, n° 28. Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 36, n° 20. Bibliographie : Nicole Casanova, Vigny : sous le masque de fer, 1994 (repr. ) h: 11 w: 9 cm Expositions : 'Alfred de Vigny (1797-1863)', Paris, Bibliothèque Nationale, 1963, n° 28 'Alfred de Vigny et les arts', Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 36, n° 20 Commentaire : Cette miniature anonyme semble être l'unique portrait représentant Madame Alfred de Vigny, née Lydia Bunbury. Il a sans doute été réalisé au moment de leur mariage, en 1825.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Alfred de VIGNY 1797-1863

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Alfred de VIGNY 1797-1863 "Une âme devant Dieu". Manuscrit autographe 7 septembre 1826. 4 p. in-folio (34,5 x 26 cm). Manuscrit autographe complet, en partie mis au net, en partie de premier jet avec de nombreuses corrections, du poème "Une âme devant Dieu" précédé de l''exergue "J''ai rêvé que j''étais mort et que j''allais à Dieu" et daté "7 [septem]bre 1826, étant malade". . "Des différentes "Élévations" écrites ou projetées par Vigny […] celle-ci est la première en date. Elle rappelle certaines Harmonies de Lamartine. Si Vigny ne l''a pas publiée, c''est peut-être que le ton lui en est apparu trop personnel" (François Germain et André Jarry). C''est le seul manuscrit connu de cette pièce en vers. "Dis-moi la main qui t''enlève, / Ô mon âme ? et dans un rêve / Te montre la vérité ? / D''où vient qu''un songe m''emporte / Jusques au seuil de la porte / Qu''entrouvre l''Éternité ?" Première page brunie et quelques rousseurs. Manque dans la marge supérieure de la première page atteignant une note de Vigny en tête du poème. Quelques déchirures et pliures marginales. Provenance : Archives Sangnier (cachets) Bibliographie : Alfred de Vigny, Œuvres complètes, I, éd. François Germain et André Jarry, Bibliothèque de la Pléiade, 1986, p. 205-207.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Eugène DELACROIX 1798 - 1863 Projet de costume pour la pièce de Victor Hugo

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Eugène DELACROIX 1798 - 1863 Projet de costume pour la pièce de Victor Hugo "Amy Robsart", 1828 Aquarelle sur trait de crayon noir Annotée par Alfred de Vigny ''Par Eugène de Lacroix'' dans le bas 20 x 15,50 cm (Bords irréguliers, trou d''épingle dans le haut) Victor Hugo commande à Eugène Delacroix, en 1828, les dessins pour les costumes de la pièce " Amy Robsart ". Les deux monstres du XIXe siècle se sont rencontrés quelques années plutôt, et conservent encore à cette date de bonnes relations. Victor Hugo termine sa lettre de descriptions des costumes ainsi : " …Voilà les personnages, avec les pauvres indications que mon esprit ose présenter au vôtre. / C''est vous qui donnerez le caractère à la pièce et, si Amy Robsart réussit, mon frère Paul vous le devra. / Présentez bien toutes mes admirations à Sardanapale, à Faliéro, à l''évèque de Liège, à Faust, à tout votre cortège enfin. " Victor Hugo paraît enchanté des projets qui lui sont soumis par Delacroix et envoie les dessins au directeur de l''Odéon le 6 octobre avec ces remarques : " J''ai l''honneur d''envoyer à monsieur Sauvage la majeure partie des costumes, que je reçois à l''instant de Delacroix. / Ils me paraissent d''un caractère admirable ; ce n''est point là l''élégance de touche mignarde d''un peintre vulgaire, c''est le trait hardi et sur d''un homme de génie. Ils sont, en outre, d''une rare exactitude, ce qui en rehausse encore la rare poésie. " Les dessins des costumes sont donc envoyés au costumier de la pièce et nous en perdons la trace par la suite. Deux dessins de cette série sont conservés au musée Victor Hugo de Hauteville House : Lord Shrewsbury et Amy Robsart. Un autre dessin pour Amy Robsart est conservé au musée du Louvre (inv. RF 10010). Exposition(s) : Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 88, n° 74. h: 20 w: 15,50 cm

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Eugène DELACROIX 1798 - 1863 Projet de costume pour la pièce de Victor Hugo

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Eugène DELACROIX 1798 - 1863 Projet de costume pour la pièce de Victor Hugo "Amy Robsart", 1828 Aquarelle sur trait de crayon Annotée par Alfred de Vigny ''Par Delacroix'' dans le bas 20,5 x 13 cm (Bords irréguliers) Victor Hugo commande à Eugène Delacroix, en 1828, les dessins pour les costumes de la pièce " Amy Robsart ". Les deux monstres du XIXe siècle se sont rencontrés quelques années plutôt, et conservent encore à cette date de bonnes relations. Victor Hugo termine sa lettre de descriptions des costumes ainsi : " …Voilà les personnages, avec les pauvres indications que mon esprit ose présenter au vôtre. / C''est vous qui donnerez le caractère à la pièce et, si Amy Robsart réussit, mon frère Paul vous le devra. / Présentez bien toutes mes admirations à Sardanapale, à Faliéro, à l''évèque de Liège, à Faust, à tout votre cortège enfin. " Victor Hugo paraît enchanté des projets qui lui sont soumis par Delacroix et envoie les dessins au directeur de l''Odéon le 6 octobre avec ces remarques : " J''ai l''honneur d''envoyer à monsieur Sauvage la majeure partie des costumes, que je reçois à l''instant de Delacroix. / Ils me paraissent d''un caractère admirable ; ce n''est point là l''élégance de touche mignarde d''un peintre vulgaire, c''est le trait hardi et sur d''un homme de génie. Ils sont, en outre, d''une rare exactitude, ce qui en rehausse encore la rare poésie. " Les dessins des costumes sont donc envoyés au costumier de la pièce et nous en perdons la trace par la suite. Deux dessins de cette série sont conservés au musée Victor Hugo de Hauteville House : Lord Shrewsbury et Amy Robsart. Un autre dessin pour Amy Robsart est conservé au musée du Louvre (inv. RF 10010). Exposition(s) : Alfred de Vigny et les arts, Paris, musée de la Vie romantique, 22 novembre 1997 - 1er mars 1998, p. 88, n° 73. h: 20,50 w: 13 cm

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Victor HUGO 1802-1885 Réunion de deux lettres autographes signées à Alfred de Vigny

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Victor HUGO 1802-1885 Réunion de deux lettres autographes signées à Alfred de Vigny [Paris, 8] et 22 mars [1827]. 2 p. in-12 (18,5 x 12 cm) et suscriptions. Réunion de deux lettres relatives aux premières lectures de Cromwell : "Notre pensée coïncide souvent, cher Alfred, nos esprits se sont déjà mainte fois rencontrés autour de la même idée ; je vous aime un peu à cause de cela. Vous savez que j'ai pris le dix-septième siècle où vous l'avez quitté, et que j'ai fait du dernier mot de votre roman le premier de mon drame. Si donc vous n'êtes pas effrayé de faire plus ample connaissance avec mon Protecteur, venez lundi soir avant huit heures, chez mon beau-père, rue du Cherche-Midi, n° 39. Vous y trouverez des amis bien heureux de vous embrasser, et mon Cromwell bien désireux d'être tête à tête avec votre Richelieu" ([8 mars 1827]). La seconde lettre précise le jour et l'heure de la lecture des "deux autres actes" : "Voilà bien des questions, mon Alfred-le-Grand. Il n'y a que mon amitié pour vous qui n'en soit pas une". Les premières lectures de Cromwell, présenté ici par Hugo comme une suite de Cinq-Mars, eurent lieu chez ses beaux-parents, dans l'ancien hôtel de Toulouse. Manques angulaires sans atteinte au texte. Provenance : Archives Sangnier (cachets) Bibliographie : Alfred de Vigny, Correspondance, 27-15, 18.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Abel-François VILLEMAIN 1791-1870 Réunion de vingt-quatre lettres autographes signées et deux lettres signées à Alfred de Vigny

Estimate: Log in or create account to view price data

Description: Abel-François VILLEMAIN 1791-1870 Réunion de vingt-quatre lettres autographes signées et deux lettres signées à Alfred de Vigny [Paris], [21 juillet 1827]-15 février [1859 ?]. Ens. 36 p. in-8 et in-4 (dimensions diverses), suscriptions et 4 enveloppes. Correspondance d''Abel-François Villemain à Alfred de Vigny. Celui qui fut professeur à la Sorbonne, élu à l''Académie française à l''âge de 31 ans, député, pair de France, secrétaire perpétuel de l''Académie française et à deux reprises ministre de l''Instruction publique, exprime dans ses lettres à la fois de l''attachement pour Vigny - sans pour autant lui manifester une réelle amitié - et de l''admiration pour son œuvre. Il fit beaucoup pour que le poète fût élu à l''Académie française, ce qu''il appelait de ses vœux depuis fort longtemps : "J''écrivais hier à Mr de la Martine [sic], qui me remerciait de mon zèle pour une certaine candidature, "Je n''en puis mais : je vous porte avec ardeur pour l''intérêt de notre académie. Vous, Alfred de Vigny, Hugo, Cousin : voilà mes vœux, toujours par patriotisme académique. "" ([24 octobre 1829]). Plusieurs lettres traitent des protégés d''Alfred de Vigny en faveur desquels il demanda à Villemain d''intervenir, Auguste Brizeux, Émile Péhant, Jean-François Pouillon-Desgranges, d''autres sont relatives au discours de réception à l''Académie française de Vigny et à la réponse insultante du comte Molé qui firent l''objet de débats passionnés sous la Coupole et dans les salons parisiens. Plusieurs lettres sont à l''en-tête de ministère de l''Instruction publique et de l''Académie française. [On joint :] Alfred de VIGNY. 1797-1863. Réunion de 26 brouillons et minutes autographes, la plupart signés, de lettres à Abel-François Villemain. [Paris, le Maine-Giraud], 25 avril 1835-15 février 1859. Ens. 46 p. in-8. Cet ensemble comprend notamment la minute de la lettre du 17 février 1846 dans laquelle Vigny refusait pour la troisième fois d''être présenté au Roi par le comte Molé après son élection à l''Académie française. L''obstination du poète fut peu appréciée mais il obtint finalement gain de cause et, d''après Vigny, Louis-Philippe le fit lui-même quérir par le comte de Salvandy, son ministre de l''Instruction publique, pour mettre fin à la polémique. On joint en outre la copie autographe d''une note de Vigny relative à la séance de l''Académie du 22 mai 1861 adressée à Villemain (7 p. in-8 et enveloppe). Ce double de la copie conservée dans les archives de Vigny est signalé par Lise Sabourin (Alfred de Vigny, Papiers académiques inédits, p. 171). Quelques manques, déchirures et pliures marginaux, certains atteignant le texte. Quelques brunissures. Trous d''épingles. Provenance : Archives Sangnier (cachets) Bibliographie : Alfred de Vigny, Correspondance, 27-31 ; 29-27, 73 ; 34-30 ; 35-95 M, 99, 108, 111 M, 112 ; 36-48 ; 39-83 M, 87, 88, 91 M, 97 M, 102 M ; 41-111 M, 116, 123 (M), 182 M, 183, 209 M, 243 ; 42-2, 3 M, 40 M, 41, 58 M, 60, 124, 135, 137 ; 422-77 M, 105 M, 130 (M), 133 M ; 43-17 , 233 M ; 44-10 M ; 46-53 M, 54, 59, 63 M, 65 (M), 84 M, 85.

View additional info
  Realised: Log in or create account to view price data
Sign in to continue
Email
Please enter your email.
Password
Please enter your password.
Forgot Your Password?
Enter Your Email
Please enter a valid email.
No user is registered with that email address.
Request Sent
Check to find your temporary password and password reset instructions.
Use your new password to Sign In.
 
Per page:
1
2
3